News Agency|Wednesday, December 8, 2021
You are here: Home » Communique » Rencontre à Port-au-Prince du Président de la République et du Secrétaire Général des Nations-Unies, Monsieur Ban Ki-Moon
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

Rencontre à Port-au-Prince du Président de la République et du Secrétaire Général des Nations-Unies, Monsieur Ban Ki-Moon 

Port-au-Prince ! Mardi 15 Juillet 2014.-

Le Président de la République, S.E.M. Michel JosephMartelly, a reçu, le lundi 14 Juillet 2014, au Palais national, le Secrétaire Général des Nations-Unies, M. Ban Ki-Moon, dans le cadre d’une visite en Haïti, du plus haut fonctionnaire de l’ONU, les 14 et 15 Juillet 2014.

Cette rencontre fait suite à l’entretien du Chef de l’Etat avec Monsieur Hervé Ladsous, Sous-secrétaire général des Nations-Unies pour le  maintien de la paix, le 6 Juin, à Port-au-Prince, dans les limites de l’évaluation stratégique afin de formuler des recommandations au Conseil de sécurité, sur l’avenir de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH), à l’horizon 2016, selon le bureau de communication de la présidence dans une note de presse.

Au sommaire des discussions entre le Chef de l’Etat et le Secrétaire Général des Nations-Unies, le dialogue politique; l’éradication du choléra en Haïti, dont la possibilité d’un appui considérable de l’ONU à l’initiative du Ministère de la  Santé Publique et de la Population (MSPP) visant à renforcer le système de santé publique en Haïti; et le processus électoral. Le Chef de l’Etat n’a pas manqué de rappeler les larges concessions politiques et toutes les démarches qu’il a entreprises, notamment le dialogue d’El Rancho, en vue de faciliter la tenue des élections, le 26 Octobre prochain.

Le Chef de l’Etat a profité de cette audience pour exprimer, au Haut dignitaire de l’ONU, le souhait du Gouvernement haïtien que l’option privilégiée pour la suite de l’engagement de l’ONU en Haïti, tienne compte des besoins réels de sécurité dans la mise en œuvre du Plan de consolidation de la MINUSTAH. Il a insisté sur l’implication directe des institutions haïtiennes dans la mise en œuvre des programmes et projets du système de l’ONU en Haïti, indique cette note transmise à Haïti Inter Presse.

Le premier citoyen de la nation qui avait également rencontré M. Ban Ki-Moon, à la Havane, le 26 Janvier 2014, en marge du deuxième Sommet de la Communauté des Etats Latino-Américains et de la Caraïbe (CELAC), a renouvelé son souci de voir le retrait ordonné de la MINUSTAH et sa reconfiguration en un outil de développement ; l’inclusion, dans l’appui de l’ONU pour Haïti, d’un volet d’assistance technique à l’adduction d’eau potable à travers le pays ; et l’intégration d’un nombre beaucoup plus représentatif de hauts cadres haïtiens à l’ONU, et ce à tous les niveaux, tenant compte du fait que le quota pour Haïti n’a pas été rempli.

En présence de sa Représentante, Madame Sandra Honoré, du Sous-secrétaire général, Monsieur Hervé Ladsous, des Ministres de la Santé publique et de la population, Docteure Florence Duperval Guillaume, et de la Justice et de la sécurité publique, Me Jean Renel Sanon, le Secrétaire Général des Nations-Unies, a, en point de presse conjoint avec le Chef de l’Etat, rassuré sur l’appui continu de l’ONU à la stabilisation en Haïti. « Je constate que les efforts d’Haïti et ses partenaires ont porté de grands fruits. Des grands progrès ont été accomplis sous votre administration, malgré les difficultés économiques considérables. L’accès à la santé amélioré, l’activité économique reprise, des chantiers en cours, le relogement dynamique des sinistrés du séisme, sont déjà de bons grands pas réalisés par ce Gouvernement », a souligné M. Ban Ki-Moon qui souhaite, entre autres, que les pouvoirs s’assoient ensemble en vue de retrouver la stabilité politique nécessaire à l’organisation des élections en Haïti en Octobre prochain. « Haïti continue d’avoir besoin de la solidarité internationale pour soutenir le développement d’Haïti et j’appuie fermement cette démarche », a-t-il conclu.

Le Président de la République, tout en comptant sur l’engagement moral des Nations-Unies et leur accompagnement à trouver les fonds nécessaires à l’éradication du choléra en Haïti, rassure la population haïtienne sur son total engagement et promet de poursuivre les efforts qui ont déjà permis à son administration de reloger 92% des déplacés du tremblement de terre, selon les enquêtes de l’Organisation Internationale de la Migration (OIM) ; de mettre le pays en chantier ; à bon nombre de communautés de bénéficier, pour la première fois, de l’adduction d’eau potable ; à plusieurs quartiers d’être aménagés ; à plus d’un million deux cent mille enfants de bénéficier du Programme de scolarisation universelle, gratuite et obligatoire (PSUGO) ; au Gouvernement de poursuivre la mise en œuvre du Plan de développement 2011-2016 de la Police Nationale d’Haïti (PNH); et au pays de poursuivre le renforcement de l’Etat de droit.

HIP

Add a Comment