News Agency|Monday, October 25, 2021
You are here: Home » Nationale » MENFP/Réforme Curriculaire : La réforme Bernard et le Nouveau secondaire, un atout pour la DCQ
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

MENFP/Réforme Curriculaire : La réforme Bernard et le Nouveau secondaire, un atout pour la DCQ 

MENFP/Réforme Curriculaire : La réforme Bernard et le Nouveau secondaire, un atout pour la DCQ
La Direction du curriculum et de la qualité (DCQ) du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) s’active pour la mise en place de la réforme curriculaire,  conformément au Plan opérationnel 2010-2015. Cette réforme devrait prendre en compte les expériences et les leçons apprises de la réforme Bernard et celles du Nouveau secondaire.Une rencontre de travail a eu lieu en ce sens, le mercredi 19 février 2014, entre les responsables de la Direction du curriculum et de la qualité et des représentants de plusieurs directions techniques du ministère. Il s’agissait de procéder à la finalisation et la validation des documents élaborés par la DCQ en vue de conduire cette réforme.Les participants ont pu ainsi produire leurs remarques sur le document de stratégie nationale de mise en œuvre de cette réforme, les termes de référence pour l’évaluation des programmes et le  Comité de pilotage du projet. La DCQ entendait également établir un calendrier opératoire pour la mise en œuvre des activités, notamment pour le lancement du Comité de pilotage de ladite réforme.

Pour le Directeur général adjoint du ministère, Ecclésiaste Télémaque, cette réunion revêt une importance capitale pour les prochaines étapes de la réforme curriculaire. Il a invité tous les acteurs à s’impliquer pour la réussite de ce projet d’importance pour la refondation du système éducatif.

Pour sa part, le directeur de la DCQ, Pierre Cénatus, cette rencontre s’inscrit dans la logique d’une démarche participative devant déboucher sur un atterrissage consensuel de ce dossier, agité notamment après le séisme de janvier 2010, suite à un constat de contreperformance des élèves et la détérioration considérable de la qualité dans le système.
Suivant le document stratégique préparé par la DCQ précisant les grandes orientations devant permettre la mise en place progressive de la réforme, le plan d’action devrait s’échelonner sur une période de 5 années au minimum.

Cette expérimentation conçue en cinq phases est présentée comme suit : préparation institutionnelle et cadre curriculaire (2013-2014) ; élaboration des outils (2014-2015) ; expérimentation réduite (2015-2016) ; expérimentation étendue (2016-2017) et généralisation (2018-2019).

Une proposition qui a été accueillie favorablement par les participants. Néanmoins, certaines préoccupations ont été soulevées sur les questions relatives à l’organisation d’un seul examen officiel, le profil du citoyen haïtien désiré dans la société et la langue d’enseignement à adopter définitivement.
Une série de forums départementaux et un forum national, regroupant divers secteurs impliqués dans l’éducation, particulièrement les parties prenantes du secteur et des spécialistes, devraient se tenir dans les prochaines semaines, a informé l’assistant-directeur de la DCQ, Aky Alix Nicolas.

Ces forums sont prévus dans le cadre du calendrier d’activités de la Direction du curriculum et de la qualité en perspective de la réforme curriculaire qui doit tenir compte des nouvelles technologies de l’information et de la communication, comparativement à la réforme effectuée au cours des années 80,  indique Monsieur  Nicolas.

 

HIP

 

Add a Comment