News Agency|Tuesday, October 19, 2021
You are here: Home » Communique » Le Groupe Médialternatif (GM) dénonce les agressions policières contre la journaliste Gerdy Jérémie
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

Le Groupe Médialternatif (GM) dénonce les agressions policières contre la journaliste Gerdy Jérémie 

Port-au-Prince ! Mardi 11 Novembre 2014.-

Communiqué de presse

Le Groupe Médialternatif (GM), dont fait partie l’agence en ligne AlterPresse, s’élève contre les violences, exercées le lundi 10 novembre 2014, par des policiers nationaux, Alex Céus alias Arly et Jean Daniel Erickson, à l’encontre de la journaliste Gerdy Jérémie, pour l’empêcher d’observer un mouvement de protestation de chauffeurs de motos-taxis à Jacmel.

Le GM assimile cette bastonnade sur une journaliste femme, correspondante d’AlterPresse et membre de l’équipe de nouvelles à Radio Télé Express de Jacmel, à une tentative de poser des entraves à l’exercice régulier du métier d’informer.

Le GM informe que la consoeur Jérémie s’apprête à porter formellement plainte contre ses agresseurs afin que ces derniers puissent répondre de leurs actes, en dépit de l’annonce de la Direction départementale de la police, selon laquelle une enquête serait ouverte.

Le GM se tient prêt à fournir un accompagnement approprié dans le cadre des suites qui seront engagées dans cette affaire.

Le GM observe une tentation totalitaire et des pratiques de violence de plus en plus systématiques de policiers nationaux, à l’endroit des journalistes qui recueillent les éléments d’informations sur les faits qui impliquent les communautés.

Depuis l’année 2011, le mode de gestion de l’actuelle administration politique semble encourager les actes de violation de la liberté de presse en Haïti. Durant les trois dernières années, les cas sont trop nombreux de policiers nationaux qui tendent à ne faire preuve d’aucune retenue vis-à-vis des journalistes en Haïti.

Le Groupe Médialternatif invite les consœurs et confrères journalistes à ne pas se replier dans le silence et à continuer de faire preuve de sagacité professionnelle, dans la couverture des faits d’actualité sur le terrain, un droit garanti par la déclaration universelle des droits humains et la Constitution de 1987.

Gotson Pierre

Coordonnateur

Add a Comment