News Agency|Wednesday, July 6, 2022
You are here: Home » Communique » Le CEP prévoit les premières élections en juillet 2015
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

Le CEP prévoit les premières élections en juillet 2015 

Port-au-Prince ! Mercredi 11 Février 2015.-

Le Conseil électoral provisoire a proposé aux acteurs politiques un projet de calendrier électoral prévoyant la tenue du premier tour des élections législatives en juillet 2015, a annoncé mardi son président Pierre-Louis Opont.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse au local de l’institution en compagnie de six de ses collaborateurs, Monsieur Opont a indiqué que le deuxième tour des législatives ainsi que le premier tour du scrutin présidentiel se tiendront en même temps le 25 octobre 2015 conformément à la constitution.

Dans ce projet de calendrier, il est prévu que le deuxième tour de la présidentielle et les élections municipales et locales, se tiennent en janvier 2016, a par ailleurs, fait savoir le président du CEP.

Monsieur Pierre-Louis Opont a en outre, précisé que les acteurs politiques ont un délai jusqu’au mercredi 11 février 2015 à 4 heures de l’après-midi pour produire leurs objections avant de soumettre le document à l’exécutif.

Quant au Vice-président du Conseil électoral provisoire Pierre Manigat junior, la communication sera d’une très grande utilité pour permettre à l’électorat d’être bien informé du déroulement de toutes les phases du processus électoral, qui doit  démarrer au mois de mars.

Monsieur Manigat jr soulignant ce qu’il appelle une certaine désaffection d’un grand nombre de citoyens pour la politique, ambitionne d’élever avec beaucoup de prétentions, a-t-il dit, le taux de participation pour pouvoir atteindre entre 40 et 50 pour cent des électeurs.

Le CEP n’aura pas à intervenir sur les structures électorales déjà mises places à l’exception du Bureau électoral départemental du Sud ‘est où le président est contesté et de quinze Bureaux électoraux communaux faisant l’objet de contestations, a pour sa part, expliqué la conseillère Yolette Mengual.

HIP  

 

Add a Comment