News Agency|Tuesday, October 19, 2021
You are here: Home » Communique » La diaspora se réjouit du Programme de scolarisation universelle gratuite et obligatoire
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

La diaspora se réjouit du Programme de scolarisation universelle gratuite et obligatoire 

 Port-au-Prince, le samedi 19 juillet 2014.-

Le président de la République et le chef du gouvernement ont lancé officiellement, samedi, à North Miami, la 9e édition du programme de dialogue et de proximité avec la population, « Gouvènman an lakay ou ».

Le président de la République a tenu à saluer l’apport de la diaspora à l’économie nationale ainsi que son rôle de moteur au développement du pays. Il s’agit pour le Premier ministre d’un apport considérable en ce que cette communauté représente 20 % du PIB dans le pays.

Le chef de l’Etat s’est félicité des grandes réalisations du gouvernement Lamothe s’inscrivant dans la lignée de sa vision de développement. Il a, entre autres, énuméré : la construction de 12 centres sportifs ; l’augmentation de 18 % du nombre de touristes ayant visité le pays ; les progrès enregistrés dans la scolarisation universelle, gratuite et obligatoire.

L’assistance a applaudi les résultats obtenus dans l’effort d’éducation de nos enfants qui constitue un investissement dans le future du pays.

Ce Programme, une promesse de campagne du président de la République, compte aujourd’hui plus d’un million d’enfants scolarisés. Le gouvernement projette de scolariser tous les enfants du pays en accord avec les objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Dans le domaine de l’éducation, le gouvernement adoptera diverses dispositions, parmi lesquelles : la création d’une carte géo référencée qui permettra au ministère de l’Education nationale de disposer d’une base de données sur la localisation des écoles, les informations sur les élèves scolarisés, dans le cadre du programme de scolarisation universelle, gratuite et obligatoire (PSUGO) ; la livraison, bientôt, à chaque enseignant d’un permis d’enseigner.

Le gouvernement décide en outre  créer un système de certification des maîtres. Ces mesures témoignent de la détermination du gouvernement  de  renforcer la normalisation et la qualité de standard de notre système éducatif.

Bureau de communication de la Présidence

HIP

Add a Comment