News Agency|Thursday, October 28, 2021
You are here: Home » Communique » Note de presse: Haïti-économie: les finances publiques se portent mieux
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Note de presse: Haïti-économie: les finances publiques se portent mieux 

Port-au-Prince, le Jeudi 12 Décembre 2013.- Le Premier ministre, S.E.M. Laurent Salvador Lamothe a présidé, le mercredi 11 décembre 2013, son 24ème Conseil de gouvernement autour du thème: « Lutte contre la corruption et la contrebande: état des lieux et perspectives ». Ce Conseil a permis au Gouvernement d’exposer les différentes actions entreprises par l’administration Martelly en vue de combattre la corruption, augmenter les recettes de l’État et renforcer l’économie.
Ainsi, Haïti va terminer, grâce aux efforts colossaux du Gouvernement, l’année 2013 avec une baisse considérable de l’inflation à 4.5 % et un niveau de stabilité macro-économique acceptable. Ces avancées sont surtout dues à la rationalisation des dépenses de l’État mais également aux réformes économiques et des finances publiques.
 
L’augmentation de l’offre agricole, notamment de la production des céréales et des vivres alimentaires ont joué un rôle prépondérant dans la stabilité des prix sur le marché et la réduction de l’inflation durant l’année 2013. Le Gouvernement dans son souci de dynamiser l’agriculture entend continuer à accompagner les paysans qui sont invités à travailler ensemble en vue de bénéficier du « Fonds de participation » inséré dans le budget de la République à cet effet.
 
Les exportations du pays ont augmenté de près de 20% en 2013 et le déficit budgétaire est sous contrôle, a tenu à préciser d’entrée de jeu le ministre de l’économie et des Finances, M. Wilson Laleau, qui invite toutes les entités de l’État à conjuguer leurs efforts en vue de tenir les performances de cette année et de les améliorer au cours de l’année 2014. Aussi, croit-il que le Gouvernement doit continuer à mettre en place des mesures incitatives pour attirer des investisseurs.
 
Ce 24ème conseil a été aussi l’occasion de présenter d’autres pistes en cours d’expérimentations pour stimuler la croissance économique. Le marché de la reconstruction est ainsi considéré comme l’un des principaux vecteurs de croissance. Aussi, le Gouvernement va dynamiser ce secteur appelé à être une source importante pour l’économie en 2014.
 
Le Premier ministre Lamothe, conscient des difficultés auxquelles sont confrontées les petites bourses, entend lancer incessamment une grande politique de crédit qui devra supporter les efforts de production des entrepreneurs. Cette initiative débute au cours du mois de décembre et les premiers bénéficiaires, a insisté le chef du gouvernement, seront les chauffeurs de taxi de la ville du Cap-Haïtien.
 
Cette démarche précède la mise en œuvre d’une banque de crédit qui devra être supportée par un fonds d’assurance agricole pour protéger les productions et favoriser l’accès au crédit des agriculteurs. L’agriculture représente 20% du PIB, sans un système d’assurance sérieux, la redynamisation du secteur sera compliquée, a tenu à expliquer, pour sa part, Charles Castel, gouverneur de la Banque centrale. La stabilité et la croissance sont liées a-t-il aussi précisé.
 
Le faible taux d’inflation de cette année a été obtenu grâce aux efforts du gouvernement pour relancer la production nationale agricole et les mesures d’austérité adoptées, a souligné M. Castel qui croit que les excellents rendements du secteur agricole sont fondamentaux pour maintenir la croissance  économique.
 
Le gouverneur Castel a également présenté les mesures adoptées par la banque Centrale pour stabiliser le marché de change. La BRH a mis sur le marché 112 millions de dollars américains afin de stabiliser la gourde. Cette stabilité est due aux efforts consentis par l’État haïtien depuis plusieurs années pour augmenter la réserve de la BRH qui est de 1.3 milliards de dollars, afin d’intervenir en temps opportun a-t-il expliqué.
 
Le Gouvernement veut doubler le revenu per capita en vue de sortir la population de la misère. Aussi, entend-il atteindre un taux de croissance à 2 chiffres. Cet objectif est réalisable, a fait remarquer M. Castel qui annonce la mise sur le marché de 47 millions de billets, en petite coupure de 20 gourdes, pour la fin de l’année 2014 afin de résoudre les problèmes de monnaie auxquels sont confrontés les commerçants.
 
Le Gouvernement travaille actuellement au renforcement de sa stratégie commerciale en vue d’orienter et de protéger la production nationale agricole afin d’arriver à l’autosuffisance alimentaire. Des mesures exceptionnelles sont prises pour accentuer la collecte des taxes et impôts au profit de la République, une manière d’augmenter les recettes de l’État et de réaliser beaucoup plus de projets au profit du peuple haïtien.
 
Bureau de communication
de la Primature

 

Add a Comment