News Agency|Monday, October 25, 2021
You are here: Home » Internationale » Journée mondiale de l’alimentation: Des avancées réelles vers l’objectif « Faim Zéro», selon le PAM
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

Journée mondiale de l’alimentation: Des avancées réelles vers l’objectif « Faim Zéro», selon le PAM 

Port-au-Prince ! Jeudi 16 Octobre 2014.-

Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) célèbre la Journée Mondiale de l’Alimentation, le 16 octobre, en rappelant les défis qui subsistent mais aussi les progrès réels accomplis pour tendre vers l’objectif « faim zéro », au milieu de plusieurs urgences ; certaines naturelles et d’autres créées par l’homme

« Chaque année, nous sommes témoins des effets dévastateurs de la faim sur des familles, des communautés et des économies entières » « Mais malgré les crises terribles qui frappent des régions entières, nous faisons de vrais progrès dans notre lutte contre la faim et la malnutrition chronique, a déclaré la directrice exécutive du PAM, Ertharin Cousin, dans un message délivré à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation 2014.

Grâce au travail accompli avec nos partenaires pour mieux aborder les crises, soutenir l’agriculture familiale, apporter une assistance nutritionnelle – notamment pendant les 1000 premiers jours de la vie d’un enfant – et développer la résilience des communautés, des millions de personnes peuvent maintenant se concentrer sur la construction d’un avenir sans faim, pour eux et pour la prochaine génération. »

Selon le rapport  L’ état de l’insécurité alimentaire dans le monde 2014, le nombre de personnes souffrant de la faim a baissé de 37 millions pour atteindre 805 millions de personnes, et 63 pays ont atteint l’objectif international de réduction de la faim avant 2015, preuve que des progrès sont possibles lorsque les gouvernements, les organisations humanitaires et le secteur privé s’unissent pour accomplir ensemble des changements durables.

De récentes études ont souligné l’effet dévastateur que la faim et la sous-nutrition peuvent avoir sur la vie des individus, des communautés et des économies nationales. Les informations collectées par l’étude « Le coût de la faim en Afrique » ont montré que la faim peut réduire la main-d’œuvre d’un pays de 9,4% et le PIB national jusqu’à 16,5%, limitant ainsi la capacité des pays à faire les investissements nécessaires pour se développer.

« Cela montre pourquoi la communauté internationale doit continuer à œuvrer pour un monde où la faim aura disparu, un monde dans lequel les enfants et leurs familles pourront construire leur futur et où les agriculteurs pourront subvenir à leurs besoins et aider leur communauté à devenir autonome », a déclaré Ertharin Cousin.

Le PAM en Haïti continue son engagement envers le pays en renforçant la sécurité alimentaire des familles et des communautés cibles de ses programmes, notamment les enfants scolarisés dans les écoles primaires. « Nous mettons un fort accent sur les écoliers qui bénéficient des repas chauds, souvent leur repas principal de la journée, à travers notre programme de cantines scolaires. Quand les enfants sont bien nourris, ils restent plus à l’école et se focalisent mieux sur les leçons », explique Wendy Bigham, représentante du PAM.

L’organisation continue à travailler étroitement avec le gouvernement, particulièrement avec le Programme national de Cantines scolaires (PNCS), dans la mise en œuvre de ce programme. Pour l’année scolaire 2014-2015, presque 500,000 écoliers reçoivent des repas journaliers complets composés de céréales, de légumineuses, d’huile et de sel.

« Le PAM a l’intention d’acheter quasiment 900 tonnes de riz local auprès de petits producteurs haïtiens représentant 15 pourcent de besoins céréaliers de l’année scolaire » ajoute Mme Bigham. « Les achats locaux du PAM approvisionnent non seulement les cantines scolaires mais stimulent également la croissance de l’agriculture et de l’économie locales. » L’organisation lance aussi un projet pilote à Petite Rivière de Nippes qui étend les achats locaux d’autres céréales que le riz, aux tubercules, légumineuses et légumes frais afin d’approvisionner les cantines scolaires du département.

En plus des cantines scolaires, le PAM a mis en place un stock de vivres d’urgence pour la saison cyclonique et les interventions nutritionnelles pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes et allaitantes. Les projets de cash contre actifs durables, notamment l’aménagement de bassins versants, contribuent aussi à l’augmentation de la production locale et à la résilience des communautés face aux chocs.

Le PAM renforce aussi la capacité du gouvernement à mettre en œuvre et à  gérer les programmes de filets de sécurité social, incluant le ciblage et la création d’une base de données de familles vulnérables.

Chaque année, le PAM célèbre la Journée Mondiale de l’Alimentation aux côtés de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Fonds international de développement agricole (FIDA) à Rome et dans nos bureaux à travers le monde.

Cette année, le thème de la Journée Mondiale de l’Alimentation est « l’agriculture familiale », l’un des nombreux moyens soutenus par le PAM pour aider les économies locales à devenir autonomes et les personnes à vaincre la faim au sein de leurs communautés. Voici un exemple d’actions grâce auxquelles le PAM aide, en moyenne, 90 millions de personnes chaque année :

• En apportant une aide alimentaire d’urgence aux personnes victimes de catastrophes naturelles ou de crises créées par l’homme, comme l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest et les conflits civils en Syrie, Irak, République centrafricaine et au Soudan du Sud

• En gérant ou en soutenant des programmes de repas scolaires dans des régions isolées, donnant ainsi la chance d’un avenir meilleur à près de 20 millions d’enfants parmi les plus pauvres au monde.

• En achetant, en priorité, des denrées alimentaires aux pays en développement et auprès de petites exploitations agricoles familiales afin de soutenir les économies locales.

• En travaillant en partenariat avec des entreprises et des organisations à travers le monde afin de renforcer l’efficacité des opérations du PAM, créer des solutions innovantes, lever des fonds et sensibiliser le plus grand nombre.

Le PAM est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde en distribuant de la nourriture dans les situations d’urgence et en travaillant avec les communautés pour renforcer leur résilience. En 2013, le PAM a apporté une assistance à plus de 80 millions de personnes dans 75 pays.

HIP

 

Add a Comment