News Agency|Monday, November 29, 2021
You are here: Home » Nationale » Visite dans le nord du Ministre Wilson Laleau pour assurer le suivi du Plan Spécial de Terrier-Rouge
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

Visite dans le nord du Ministre Wilson Laleau pour assurer le suivi du Plan Spécial de Terrier-Rouge 

Port-au-Prince, le 17 juillet 2014.

Le Ministre du commerce et de l’industrie, Wilson Laleau, accompagné d’une délégation bahaméenne, s’est rendu jeudi 17 juillet 2014 dans le nord du pays pour explorer les opportunités commerciales dans cette région.

Dans le but d’assurer le suivi du plan spécial annoncé par le chef du Gouvernement, le ministre Laleau s’est arrêté à Terrier Rouge pour rencontrer les autorités locales et les représentants d’organisations de la société civile afin de discuter de la réalisation du plan spécial. «  Je suis impressionné par votre savoir-faire, votre façon de vous organiser”, a déclaré le ministre Laleau qui promet de revenir à Terrier Rouge dans 2 semaines pour finaliser le plan spécial avec les autorités locales, selon une note de presse du bureau de communication du Ministère du commerce et de l’industrie, transmise à Haïti Inter Presse.

Pour sa part, le maire de Terrier Rouge, Vercius SAINT-PREUX,  a remercié et félicité le ministre pour cette visite. ” Les représentants de la zone sont fier de vous Monsieur le Ministre et nous sommes honorés de discuter avec  vous, en tant que Coordonnateur du plan spécial de notre commune”, a-t-il poursuivi.

Ensuite la délégation composée du ministre Wilson Laleau, du ministre bahaméen de l’agriculture, de l’ambassadeur de Taïwan en Haïti, HWANG Tsai-Chi et du secrétaire d’Etat à la production végétale, Fresner DORCIN  s’est rendue à Limonade pour des discussions plus approfondies sur les possibilités d’échanges commerciaux. Le Bahamas a fait part de son intérêt pour l’importation d’Haïti des produits tels : la pistache, le pois congo, la mangue, la banane, le jus de fruit et le miel, précise la note.

” Nous avons les infrastructures nécessaires et nous sommes prêts à recevoir de l’investissement étranger” a fait savoir le ministre du commerce et de l’industrie qui note que les Bahamas ont choisi d’acheter à l’état bio c’est-à-dire des fruits sans produits chimiques.

De son côté, le ministre bahaméen de l’agriculture, Alfred GRAY, a mis l’accent sur les fruits déjà visibles de la coopération entre les deux pays. « Nous avons déjà commencé à développer un programme de coopération agricole avec 50 étudiants haïtiens, notre but étant d’arriver à former 200 étudiants haïtiens dans le domaine de l’agriculture », a poursuivi le ministre bahaméen qui en a profité pour inviter le recteur de l’université de Limonade à se rendre aux Bahamas dans les prochains jours.

Notons entre autres dans les projets retenus dans le plan spécial de Terrier Rouge, la construction du marché de Grand Bassin, l’installation de 60 lampadaires dont 30 à Terrier Rouge et la distribution de 200 kits agricoles.

HIP

 

Add a Comment