News Agency|Wednesday, November 20, 2019
You are here: Home » Communique » U-Report Haiti, un outil pour les jeunes de donner leur avis
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

U-Report Haiti, un outil pour les jeunes de donner leur avis 

Logo 2 IBESR

Port-au-Prince ! Vendredi 28 Juin 2019.-

Le fonds des nations unies pour l’enfance  a procédé le jeudi 27 juin au lancement de « U-Report Haiti », un outil qui permet aux jeunes de donner leur avis.

Avec l’Institut du Bien-Etre Social et de Recherches (IBESR), le Bureau International du Travail (BIT) et le Conseil national des Télécommunications (CONATEL), la cérémonie de lancement a connu la participation du chanteur haïtien BIC en présence de plus de 100 jeunes et d’une trentaine de scouts.

« U-report est un système gratuit qui opère par SMS et sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, WhatsApp, etc) mis à la disposition des jeunes haïtiens pour leur permettre de s’exprimer sur les problématiques qui concernent leur communauté », a déclaré Maria-Luisa Fornara, Représentante du fonds en Haiti.

«L’outil permet de collecter des opinions non biaisées sur les sujets importants tels que la protection de l’enfant, la santé, l’éducation, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, etc. », a-t-elle ajouté.

Au jour du lancement, environ 1000 jeunes s’étaient déjà inscrits à U-report. L’outil est mis en place sur financement du Gouvernement du Canada, que la Représentante du fonds  a remercié dans son allocution.

Haiti est le 55e pays à avoir rejoint le réseau mondial U-Report. Lancé en 2011 par le fonds des nations unies pour l’enfance  pour améliorer les efforts de mobilisation sociale, de planification, de suivi et d’évaluation des programmes, l’outil facilite l’engagement citoyen et le partage d’informations sur les problématiques communautaires et l’impact des politiques publiques sur la vie des populations.

« Le premier sondage que nous avons lancé début juin révèle que 80% des jeunes de moins de 14 ans ne savent pas que la loi interdit le travail des enfants de moins de 16 ans.

À partir de cette information, nous allons pouvoir réaliser des campagnes de sensibilisation très ciblées et en phase avec les réalités des plus jeunes », a expliqué Mme Fornara.

Environ 7 millions de personnes, des jeunes pour la plupart, sont inscrits sur la plateforme U-report à travers le monde. Pour le fonds, Haiti et ses partenaires, l’objectif est d’atteindre le maximum de jeunes haïtiens possible, à travers les réseaux sociaux ainsi que les compagnies de téléphonie mobile.

L’outil U-Report fait partie intégrante de Generation Unlimited (Génération sans limites). Le partenariat global rassemble les jeunes, le secteur privé, les gouvernements, les organisations internationales et locales pour relever le défi urgent d’un monde où les investissements dans l’apprentissage et l’emploi sont insuffisants. Il établit un lien entre l’éducation et la formation d’âge secondaire et le monde du travail.

« J’ai découvert U-Report aujourd’hui, c’est génial ! Ça va nous aider à dire des choses qui vont aider notre communauté. Avec Facebook et les SMS, c’est facile en plus. Notre voix est importante et c’est difficile de se faire entendre quand on n’a pas une grande renommée », a dit Luxama Édouard, un jeune qui a participé au lancement de l’outil.

Pour amener de plus en plus de jeunes filles et de jeunes garçons à s’inscrire sur la plateforme, le chanteur de renom BIC a réalisé une chanson « Vwa pa ma konte », qui signifie « ma voix compte » en créole, la langue la plus parlée en Haiti. « C’est facile d’être utile à la communauté depuis son téléphone », a-t-il déclaré lors de la cérémonie. « Depuis hier, je suis U-Reporter », a-t-il ajouté.

L’IBESR, l’institut gouvernemental de référence pour la protection de l’enfant s’est réjoui de l’initiative. « U-report doit devenir une référence pour la participation de la jeunesse haïtienne aux affaires publiques », a dit Diem Pierre de l’IBESR tout en incitant les jeunes à s’inscrire massivement à la plateforme. « Prenez la parole, agissez, participez démocratiquement parce que vous êtes des modèles », indique une note de presse de la représentation du fonds des nations unies pour l’enfance en Haiti publiée jeudi.

Add a Comment