News Agency|Wednesday, November 20, 2019
You are here: Home » Locale » Sortie d’une classe de 15 officiers, d’un bataillon de 250 soldats et 50 aspirants sous-officiers des FAD’H
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Sortie d’une classe de 15 officiers, d’un bataillon de 250 soldats et 50 aspirants sous-officiers des FAD’H 

Photo FADH

Port-au-Prince ! Mercredi 14  août 2019.-

Le Président de la République Jovenel Moise a participé mercredi 14 août 2019 à la  cérémonie de remise de diplômes à 15 officiers, 250 soldats et  50 aspirants sous-officiers des forces armées d’Haïti (FAD’H), qui s’est tenue sur l’esplanade de la base militaire Anacaona, située  sur la route nationale numéro 2 entre Gressier et Léogane.

En présence entr’autres, du Premier ministre intérimaire Jean Michel Lapin, des membres du haut état-major des FAD’H, du ministre de la défense, des hauts gradés de la Police nationale d’Haïti, des juges de la cour de cassation de la république et des représentants de la Mairie de ces deux communes,  le Chef de l’Etat a déclaré que la remobilisation de l’armée, est plus qu’une promesse de campagne, une exigence constitutionnelle et une nécessité historique.

Le président Jovenel Moise  a tenu à souligner qu’être militaire c’est bien plus qu’un métier, c’est un sacerdoce, un engagement qui se traduit par l’acceptation de fortes exigences, la  disponibilité, la primauté absolue de l’exécution de la mission et l’acceptation du risque.

Il a exhorté les récipiendaires à adhérer au code d’honneur qui renvoie au désintéressement, à l’obéissance, au courage, à l’honnêteté, à la fraternité et au patriotisme.

Les défis qui attendent cette nouvelle force de défense sont immenses.  En embrassant les contraintes de la vie militaire, vous en subirez les rigueurs de l’entrainement et vos familles en pâtiront grandement, a prévenu Monsieur Moise, invitant chaque gradué à compter sur le soutien de l’autre, quelques soient les aléas de la vie et à être fier de faire partie de cette institution de promotion et de mixité sociales.

« Vous serez comme toutes les forces vives  de la nation, des artisans du changement, le changement que ce pays a tant besoin, le changement que nous rêvons tous », a lancé le Premier mandataire de la nation, informant que des cours seront dispensés aux nouveaux militaires citant entr’autres : la conduite automobile, la manipulation  et la mécanique d’engins lourds, la technique vétérinaire, le secourisme et la cuisine.

Pour sa part, le commandant en chef par intérim des forces armées d’Haïti, le lieutenant général Jodel Lessage  a fait état d’un manque de moyens dȗ au budget que l’institution ne dispose pas encore. Il a salué en ce sens la détermination du ministère de la défense qui a pu établir un agenda de travail conjointement avec le ministère mexicain de la défense afin d’aboutir à la cérémonie de graduation du jour.

Louant l’esprit de sacrifice des officiers-soldats de l’ancienne génération qui ont pris le relais des formateurs mexicains pour la formation initiale des  nouveaux soldats haïtiens, le commandant en chef par intérim des FADH, a évoqué la disponibilité, le dévouement  et le professionnalisme des militaires étrangers ainsi que la contribution de l’ambassadeur d’Haïti  au Mexique, monsieur Guy Lamothe aux efforts de rendre effective la coopération militaire haïtiano-mexicaine.

De son côté,  le ministre de la défense, docteur Enold Joseph a fait remarquer que le rétablissement de l’institution militaire ne peut pas être interprété ni compris comme étant un retour à l’ordre militaire ancien. C’est une force armée avec une nouvelle vision d’accompagnement de la population dans une approche basée sur la défense civile.

Une armée moderne et professionnelle, capable d’intervenir en cas de catastrophes naturelles et de conduire des travaux de construction d’infrastructures publiques, de protéger les patrimoines historiques, environnementaux, écologiques, économiques et d’apporter son appui au développement communautaire, a renchéri le ministre haïtien de la défense, Enold Joseph.

Cette force militaire est composée de trois corps :

  • Un corps de génie capable d’aider à la réalisation des études, de construire des infrastructures routières à travers le pays, curer des rivières, mettre en terre des arbres et voler au secours de la population en cas de catastrophes naturelles ;
  • Un corps médical dynamique pour soutenir le ministère de la santé publique  et de la population face aux problèmes sanitaires liés à l’épidémie qui pourraient frapper le pays ;
  • Un corps d’aviation capable d’entrainer les militaires quant à la réparation  et au pilotage d’avion et d’hélicoptère, afin de surveiller les frontières terrestre et maritime.

Avenide Joseph

=

Add a Comment