News Agency|Monday, April 6, 2020
You are here: Home » Communique » Participation du FAES au dialogue communautaire de la Présidence
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Participation du FAES au dialogue communautaire de la Présidence 

Photo 2 DG FAES DC

Port-au-Prince ! Dimanche 22 décembre 2019.-

Le Directeur général du Fonds d’assistance économique et sociale, Monsieur Charles Ernest Chatelier a participé dimanche 22 décembre 2019, au premier dialogue communautaire initié par le Président de la République Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse.

Le coup d’envoi a été donné au Palais national en présence de la première Dame Martine Moïse, de plusieurs membres et officiels du gouvernement, des représentants de 28 quartiers représentants 57 blocs des communes de Port-au-Prince,  Delmas et de Cité Soleil.

Saluant l’initiative du Chef de l’Etat, le DG du FAES en a profité pour recueillir les doléances des leaders communautaires et renouveler son engagement à accompagner les couches défavorisées de la population.

Monsieur Chatelier qui a mis en exergue les trois volets du programme social Kore Pèp exécutés par le FAES au profit des couches vulnérables à savoir: «Restoran kominotè, Kantin mobil et Panye solidarite », a fait état de la révocation de sept agents de l’Institution pour détournement.

Sur instruction du Président de la république Jovenel Moïse, le DG du FAES a annoncé qu’il va ouvrir quatre cents (400) nouveaux restaurants communautaires dont la moitié dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Evoquant les problèmes financiers auxquels fait face l’institution pour alimenter les restaurants communautaires déjà opérationnels, Monsieur Charles Ernest Chatelier a appelé au soutien du ministre par intérim de l’économie et des finances, Joseph Jouthe.

Le DG Charles Ernest Chatelier a également sollicité l’accompagnement du délégué du département de l’ouest, Monsieur Pierre Garry Bernadotte notamment dans la régularisation des restaurants communautaires.

À noter que le FAES exécute les programmes sociaux du gouvernement de la république pour le compte du ministère des affaires sociales et du travail (MAST).

 

 

 

Add a Comment