News Agency|Sunday, September 27, 2020
You are here: Home » Communique » Note de presse
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Note de presse 

IMG 2 AJH

Port-au-Prince ! Lundi 22 juin 2020.-
L’association des journalistes Haïtiens (AJH) est toucheée par le conflit opposant deux chroniqueurs, Emmanuel Jean François de Caraïbes FM et Salomon Sedmé de Radio Mega.

Tout a commencé quand Salomon Sedmé a rapporté,dans une émission “Sonn lari a” de la semaine écoulée, qu’ Emmanuel Jean François, co-animateur de l’émission” Matin Caraïbes”, aurait sollicité trois millions de gourdes du directeur général du service national de gestion des résidus solides (SNGRS), monsieur Eudes Lajoie pour acquérir de céramiques pour sa maison en construction. Allégations rejetées par le chroniqueur de Caraïbes FM.

Ce scandale qui s’apparente à une perception de corruption ne fait que salir l’image de la presse haïtienne, en quête de sérénité pour mener à bien les débats démocratiques de l’heure et participer à la lutte contre la pandémie de la COVID 19.

L’association des journalistes haïtiens (AJH) croit nécessaire de rappeler à ces chroniqueurs les obligations des articles 2, 9,18 et 22 du code de déontologie des médias et des journalistes d’Haïti. :
“Rechercher pour le public des informations, les vérifier, les situer dans un contexte, les hiérarchiser et les diffuser est l’une des tâches principales de la presse. Dans cette logique, les faits doivent être rapportés avec impartialité, équilibre et exactitude”. (article 2).

“Dans le traitement de l’information, les journalistes doivent examiner avec rigueur et une vigilance critique les informations, les documents, les images et les sons qui leur parviennent.

Le souci d’assurer au plus vite la diffusion de l’information ne doit pas dispenser d’une vérification préalable de la crédibilité des sources.

Les médias et les journalistes doivent éviter de citer des phrases hors de leur contexte, d’utiliser du matériel graphique,des photos ou des contenus audiovisuels qui ont subi une altération.

Les journalistes ont pour devoir de signaler les montages photographiques à la connaissance du piblic”.(article 9)

“Les médias et les journalistes refusent tout cadeau ou gratification pouvant compromettre leur impartialité. Ils refusent que des entreprises, des institutions ou des organisations les paient pour couvrir des événements”. (article 18)

L’esprit d’équipe, de collaboration et de confraternité doit guider les journalistes. Le respect mutuel entre confrères doit être encouragé.

Le jouurnaliste n’utilise pas les colonnes des journaux ou des antennes à des fins de règlement de compte avec des confrères.” (article 22)

L’association des journalistes haitiens (AJH) appelle les concernés à mettre fin à cette polémique médiatique qui ne fait qu’attiser le scandale.

L’association des journalistes haitiens encourage Emmanuel Jean François à entreprendre toute action en justice visant à forcer le directeur général du SNGRS, Monsieur Eudes Lajoie, à couper court à ces allégations et / ou obtenir réparation pour les torts lui auuraient été causés pour Caraïbes FM et la presse en général.

Jacques Desrosiers, Secrétaire général de l’AJH

Add a Comment