News Agency|Tuesday, August 14, 2018
You are here: Home » Communique » L’Université d’État d’Haïti se felicite de la réalisation du concours d’admission de l’INAGHEI
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

L’Université d’État d’Haïti se felicite de la réalisation du concours d’admission de l’INAGHEI 

ueh 2 logo

Port-au-Prince ! Lundi 29 Août 2016.-

Le Conseil Exécutif de l’Université d’État d’Haïti, félicite les responsables, le personnel, les étudiants de l’Institut National d’Administration de Gestion et des Hautes Études Internationales (INAGHEI) et d’autres entités de la dite université  qui ont fait montre d’une détermination et d’une solidarité sans faille, lors de la tenue du concours d’admission, dimanche 28 août 2016, en dépit des menaces. Il remercie la Police Nationale d’Haïti pour son engagement pendant cette journée.

Les quatre mille trois cent trente et un (4331) postulants qui participent à ce concours ont été répartis sur cinq sièges dont l’un a été perturbé. Il s’agit du Lycée Marie-Jeanne. En effet, de soi-disant étudiants opposés au recrutement d’une nouvelle cohorte d’étudiants à l’UEH ont pu tromper la vigilance des  personnes préposées à la gestion et à la sécurisation de ce siège.

Ils ont lancé du gaz lacrymogène en direction des postulants qui s’y trouvaient. Deux postulants ont du être transportés d’urgence à l’hôpital.

Ces fauteurs de trouble sont pour la plupart des ex-occupants des locaux du Rectorat et de la Direction des Études postgraduées, interpellés lors de l’exécution du jugement en déguerpissement et libérés quelques heures après par le Commissaire du Gouvernement, Me Danton LEGER.

Force est de constater qu’il s’agit d’individus dangereux, représentant une menace très sérieuse pour la communauté, disposant de puissants moyens de nuisance, de bonbonnes de gaz lacrymogène, notamment, soutient le Conseil.

Le Conseil  Exécutif de l’UEH condamne énergiquement de pareils agissements dépourvus  de toute humanité et dénonce avec force leurs auteurs. Il demande une fois de plus aux autorités compétentes de mettre l’action publique en mouvement contre ces derniers.

Les autorités de l’UEH travaillent avec  d’autres partenaires pour permettre aux postulants concernés de reprendre les épreuves et poursuivre le processus dans un climat sécurisé, indique une note de presse rendue publique lundi par l’Unité de communication Conseil  Exécutif de l’UEH.

 

 

Add a Comment