News Agency|Wednesday, November 20, 2019
You are here: Home » Communique » L’UNESCO dénombre 1307 assassinats de journalistes entre 1994 et 2018
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

L’UNESCO dénombre 1307 assassinats de journalistes entre 1994 et 2018 

IMG 2 Audrey Azoulay

Paris ! Vendredi 3 Mai 2019.-

La directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture  (UNESCO), Mme Audrey Azoulay a affirmé que la liberté de la presse et le droit à l’accès à l’information garantit la démocratie, dans son message de la Journée mondiale de la liberté de la presse célébrée le 03 mai de chaque année.

Mme Audrey Azoulay a appelé les États,  la société civile et les organisations professionnelles à célébrer la liberté de la presse et le droit à l’accès à l’information, garants de toute société démocratique. Selon elle, la liberté de la presse est la pierre angulaire des sociétés démocratiques.

«A l’heure de la multiplication de discours de défiance et de dé légitimation de la presse et du travail journalistique, il est primordial que la liberté d’opinion soit garantie par l’échange libre des idées et des informations fondées sur des vérités factuelles», a-t-elle dit, avant d’affirmer que tous les États, toutes les nations, se fortifient par l’information, le débat et la confrontation des  points de vue.

Pour la directrice générale de l’Unesco, les élections sont les moments d’effervescence politique par excellence, ajoutant que  ces périodes se prêtent aussi à tous les dangers d’instrumentalisation y compris les pratiques d’entrave, de harcèlement, d’arrestations arbitraires, voire d’assassinat qui empêchent les journalistes de faire leur travail librement.

L’observatoire de l’UNESCO, a-t-elle fait savoir, dénombre 99 meurtres de journalistes en 2018, et 1307 assassinats de journalistes au total entre 1994 et 2018, indiquant que l’impunité des crimes commis contre les journalistes est une menace pour nos sociétés qui imposent une vigilance sans cesse renouvelée.

«Nous devons agir ensemble pour protéger la liberté d’expression et la sécurité des journalistes, a-t-elle dit, soulignant que l’existence de médias libres, pluralistes et indépendants est une condition indispensable au bon fonctionnement des démocraties ».

Mme Audrey Azoulay a expliqué qu’un journalisme indépendant permet d’exposer aux citoyens des faits et de se forger une opinion, poursuivant que la liberté de la presse garantit des sociétés où règne la transparence à laquelle chacun peut accéder à l’information.

Elle a indiqué également que le journalisme indépendant analyse le monde et le rend accessible à toutes et à tous, œuvrant pour la diversité des opinions. Cette 26ème célébration a pour thème : «les médias pour la démocratie : journalisme et élections en temps de désinformation».

 

 

Add a Comment