News Agency|Monday, March 30, 2020
You are here: Home » Communique » Lettre du Bureau du Sénateur Kedlaire Augustin victime d’une tentative d’assassinat, au Président du Sénat
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Lettre du Bureau du Sénateur Kedlaire Augustin victime d’une tentative d’assassinat, au Président du Sénat 

Photo 2 KA

Pierre François Sildor
Président du Sénat de la République
En ses bureaux.-
Port au Prince, le 12 mars 2020
Honorable Président,
Le bureau du Sénateur Kedlaire Augustin vous présente ses compliments et a le regret d’informer l’Assemblée que le Sénateur Augustin vient d’être victime d’une *tentative d’assassinat*.
En effet, ce jeudi 12 mars vers les 2h30 de l’après-midi, roulant sur Puits-Blain (Commune de Delmas), une patrouille policière a stoppé la voiture officielle que conduisait le Sénateur. Après avoir descendu les vitres, gyrophare allumé, Sénateur Augustin s’est identifié à plus de 20 reprises aux policiers encagoulés (ce qui semblait les énerver), lesquels lui ont intimé l’ordre de s’allonger sur le pavé en violation de l’article 114 de la Constitution. Un des policiers lui a marché dessus, le piétinant au niveau du cou.
Étendu au sol sur le ventre, ligoté, il a été remis debout, frappé à coup de poing au niveau de la poitrine et de la tête, il a été ensuite conduit au Commissariat de Police de Delmas 33 alors que l’autre occupant de son véhicule, un employé du Sénat qui répond au nom de Dorvil Wilmano, les yeux bandés par les officiers, a été transporté à une destination inconnue du Sénateur.
Libéré par la suite, après que des excuses lui aient été présentées par le commissaire en charge, raccompagné chez lui par une autre patrouille policière aux ordres du commissaire, le Sénateur a été admis à l’hôpital du Canapé vert pour des problèmes respiratoires.
Le Sénateur Augustin a eu la vie sauve grâce à sa foi en Dieu qui lui a donné la sagesse et l’intelligence d’accepter toutes les humiliations du policier qui le maltraitait à chaque fois qu’il lui rappelait qu’il est un Sénateur en fonction qui défend toujours les policiers et les professeurs depuis son arrivée au Sénat de la République. Vraiment, ils étaient sans foi ni loi cet après-midi-là.
Le bureau du sénateur Augustin attend la réaction du bureau du Sénat de la République.
Patriotiques salutations
Bureau du Sénateur Kedlaire Augustin

Add a Comment