News Agency|Sunday, November 18, 2018
You are here: Home » Nationale » L’économiste Junia Barreau pour une vérification en profondeur des élections de 2015
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

L’économiste Junia Barreau pour une vérification en profondeur des élections de 2015 

Photo  2 Junia Barreau
  • Port-au-Prince ! Dimanche 20 Décembre 2015.-

    Photo/Alterpresse

    L’économiste Junia Barreau souhaite une vérification en profondeur des élections du 9 août et du 25 octobre 2015 et qualifie de « mauvaise plaisanterie », la mise en place par l’exécutif de la commission d’évaluation électorale, a rapporté l’agence AlterPresse.

    Il ne peut y avoir d’évaluation sans une vérification générale et en profondeur, depuis les élections du 9 août jusqu’à celles réalisées le 25 octobre, soutient Madame Barreau, invitée à l’émission Ti chèz ba, diffusée en week-end sur la station en ligne AlterRadio, une division du GroupeMedialternatif.

    « Aucune commission ne peut faire un travail réel si elle n’a pas une indépendance par rapport au gouvernement », a-t-elle indiqué.

    Junia Barreau encourage la population à continuer de dénoncer dans les médias les dérives, notamment celles du Conseil électoral provisoire (CEP) qui est devenu « une commission aux enchères privées », a fait remarquer l’économiste dont les propos sont relayés par l’agence en ligne AlterPresse.

    « Nous vivons une situation qui représente un tournant dans le pays » où « les choses sont extrêmement complexes », signale-t-elle soulignant qu’il existe deux voies possibles, l’une qui mène vers plus d’ouverture et l’autre vers plus d’autoritarisme.

    Critiquant le secteur démocratique qui à son avis, est morcelé et qui n’arrive pas à comprendre les enjeux réels, l’économiste appelle à l’union des groupes pour divorcer avec la rancune et les disputes individuelles non essentielles qui ne tiennent pas compte des intérêts de la nation.

    « La seule solution qu’on a pour le moment, est que ces groupes s’unissent pour proposer une alternative réelle au pays », estime Junia Barreau.

     

Add a Comment