News Agency|Wednesday, February 21, 2018
You are here: Home » Communique » Le président Moïse installe le CSS et la CNMTC
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Le président Moïse installe le CSS et la CNMTC 

IMG JM CSS

Port-au-Prince ! Mercredi 7 Juin 2017.-

Le Président de la République, Jovenel Moïse, accompagné de la Première dame, Martine Moïse et du Premier ministre, Jack Guy Lafontant, a procédé, Mercredi 7 Juin 2017, au Palais national, à l’installation de la Commission Nationale pour la Modernisation du Transport en Commun (CNMTC)  et du Conseil Supérieur des Salaires (CSS)

En présence de membres du Gouvernement et du Parlement, de membres du Syndicat des Travailleurs, des secteurs patronal et syndical, et de membres de la CNMTC et du CSS,  le Chef de l’Etat a rappelé l’importance capitale de la cérémonie qui indique, selon lui, la voie choisie par l’Etat pour travailler avec les partenaires sociaux.

« Le Conseil Supérieur des Salaires travaillera au maintien des pouvoirs d’achat des travailleurs. Elle va prendre des mesures pour permettre à nos entreprises et à nos industries de continuer à fonctionner pour la satisfaction des travailleurs et du patronat », a souligné le Chef de l’Etat qui croit que le mandat du CSS, tout en tenant compte des conditions sociales en Haïti, demande constamment l’équilibre entre conditions pour créer plus d’emplois et amélioration des conditions des travailleurs.

Le Président de la République a promis que le Gouvernement prendra des dispositions nécessaires pour accompagner socialement les travailleurs afin qu’ils puissent être productifs et vivre mieux avec leur famille.

« La Commission Nationale pour la Modernisation du Transport en Commun travaillera, de son côté, à la professionnalisation du système du Transport en commun en Haïti. Elle doit proposer des normes en vue de permettre aux citoyen(ne)s de voyager dans de bonnes conditions », a martelé le Président de la République, signalant les mauvaises conditions de voyage des citoyens.  Le Chef de l’Etat a également déploré l’état des bus et des tap-tap qui assurent le transport en commun, en Haïti. Les engins trop vieux et l’état des routes médiocre occasionnent la non-rentabilité des entreprises de transport en Haïti.

Le Président Jovenel Moïse a donné la garantie que son Administration s’engagera à apporter de l’aide nécessaire aux chauffeurs du secteur du transport en commun, en vue de leur faciliter l’achat de véhicules neufs pour le service, l’obtention d’une carte de sécurité sociale, et l’exécution de l’accord du 13 mai 2017 entre l’Etat haïtien et le syndicat du secteur des Transports. Il encourage néanmoins la Commission de Modernisation du Transport en Commun à produire son rapport dans les délais fixés, ce qui permettra à son administration de mettre en place le Bureau National du Transport Routier (BNTR) qui sera l’autorité régulatrice du transport routier.

Les Présidents de la Commission Nationale pour la Modernisation du Transport en Commun  et du Conseil Supérieur des Salaires (CSS) ont tour à tour salué le leadership du Président de la République qui a permis le dialogue permanant et le consensus entre tous les secteurs.

Le Président de la République, Jovenel Moïse, est convaincu qu’en Haïti, il doit y avoir un travail d’équilibre qui favorise l’émergence d’un climat social favorable à la création d’emploi. Les usines et les entreprises doivent travailler régulièrement dans le pays. Car, c’est le travail qui crée le travail. L’opposé du travail est le chômage. Le chômage est socialement et économiquement néfaste pour les familles.

Bureau de Communication de la Présidence

 

 

Add a Comment