News Agency|Sunday, October 17, 2021
You are here: Home » Nationale » Le Premier Ministre Evans Paul rencontre la représentante du Secrétaire général de l’ONU, Sandra Honoré
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

Le Premier Ministre Evans Paul rencontre la représentante du Secrétaire général de l’ONU, Sandra Honoré 

Port-au-Prince ! Vendredi 30 Janvier 2015.-

Une importante rencontre s’est tenue jeudi 29 janvier 2015, au siège de la Primature entre le Premier ministre Evans Paul et une délégation de la Mission des nations unies pour la stabilisation en Haïti conduite par la représentante du secrétaire général de l’ONU, Madame Sandra Honoré, a appris l’agence en ligne Haïti Inter Presse.

Cette rencontre portait essentiellement sur les actions de la MINUSTAH dans le pays, dans les domaines de la sécurité, de la stabilité politique, de l’appui à la gouvernance publique, de l’appui au système judiciaire, de l’état de droit et de l’appui aux élections.

Qualifiant de positif le bilan de la mission onusienne dans le pays, le chef du gouvernement a tenu à féliciter la Minustah pour ses efforts dans le domaine de la consolidation du climat sécuritaire et de la stabilité politique, indique une note de presse du Bureau de Communication de la Primature.

De son côté, Madame Honoré a félicité le chef de l’Etat, Michel Joseph Martelly, et le Premier ministre pour les efforts consentis en vue de la formation de ce gouvernement de consensus. Elle souhaite toutefois une harmonisation et une étroite collaboration entre l’exécutif et les dix sénateurs de la République.

A cet effet, le chef du gouvernement a fait état des diverses rencontres entre les deux chefs de l’exécutif et des sénateurs. « Le président et moi avons la volonté de travailler, de collaborer avec les sénateurs. Nous cherchons à définir en ce sens la formule qui nous semble meilleure. Collaborer avec les sénateurs est une priorité pour nous au gouvernement », a-t-il précisé.

Par rapport aux prochaines joutes, la Minustah promet d’appuyer le CEP dans le processus électoral en mettant des fonds à sa disposition, parallèlement aux efforts qu’elle ne manquera pas de déployer pour participer à la formation recyclée des 5 000 agents de sécurité électorale, et la formation des formateurs.

En guise de conclusion, le chef du gouvernement a assuré de la détermination et de l’intérêt du gouvernement à mettre également sa contribution financière à la disposition du Conseil Electoral Provisoire, écrit le Bureau.

 

 

 

 

Add a Comment