News Agency|Sunday, April 5, 2020
You are here: Home » Communique » La Mairie de Tabarre et le FAES rouvrent le restaurant communautaire de la Croix-des-Missions
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

La Mairie de Tabarre et le FAES rouvrent le restaurant communautaire de la Croix-des-Missions 

Photo 2 FAES Plats

Port-au-Prince ! Lundi 23 décembre 2019.-

La Mairie de Tabarre et le Fonds d’assistance économique et sociale (FAES) ont procédé vendredi 20 décembre 2019, à la réouverture du restaurant communautaire de la Croix-des-Missions, au cours d’une cérémonie réalisée en présence entres autres d’autorités locales de cette commune.

Dans son discours de circonstance, la présidente du conseil municipal de Tabarre, Nice Simon a déclaré que ce restaurant communautaire n’a rien à envier aux autres restaurants de la place soulignant qu’avec une modique somme les habitants de la Croix-des-Missions, de Butte-boyer, de Damien et ses environs auront la possibilité d’avoir des plats chauds tous les jours.

L’édile de Tabarre a salué le support inconditionnel du Fonds d’assistance économique et sociale au restaurant communautaire de la Croix-des-Missions et demandé aux autres institutions d’accompagner la mairie afin de faciliter l’ouverture d’autres restaurants communautaires au profit des populations vulnérables de sa commune.

Le directeur adjoint de la Direction de lutte contre la pauvreté du FAES, Monsieur Jean Sadrack Jean François, a pour sa part, rappelé que la réouverture du restaurant communautaire de la Croix-des-Missions participe de la volonté du Président de la république Jovenel Moïse de doter le pays de sept cent soixante-quinze (775) unités.

A date, plus de quatre cents (400) restaurants communautaires sont implantés dans le pays par le FAES, a fait savoir monsieur Jean François rappelant qu’une centaine d’entr’eux établis dans le département de l’ouest, ont été approvisionnés récemment dans le but d’offrir quotidiennement des plats chauds à un prix dérisoire aux gens de petites bourses des coins les plus reculés du pays.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le

Add a Comment