News Agency|Thursday, October 28, 2021
You are here: Home » Nationale » La CTH renforce ses structures par la formation continue de ses membres
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

La CTH renforce ses structures par la formation continue de ses membres 

Port-au-Prince ! Vendredi 11 Juillet 2014.-

La sécurité et la santé dans le milieu du travail, quelle problématique”, c’est autour de ce thème que s’est déroulé un séminaire-atelier organisé en deux temps, les 27, 28 juin, 4 et 5 juillet 2014 par la Confédération des travailleurs haïtiens (CTH) par le biais de son département d’éducation et de formation, à l’intention de 75 travailleurs du secteur informel, divisés en deux groupes, tous membres de fédérations affiliées représentant cinq secteurs : construction, commerce, paysan, transport et artisan.

Ce séminaire-atelier avait deux objectifs: Renforcer la capacité des participants, 45 dans le premier groupe,  contre les accidents du travail et doter ces derniers d’outils efficaces pouvant leur permettre de transmettre ces connaissances aux autres membres de leurs fédérations respectives, selon Monsieur Ricot Palès Dolcé, responsable du Département d’éducation et de formation (DEF) au sein de la CTH.

Les séances se sont déroulées au siège de la Confédération des travailleurs et travailleuses des secteurs public et privé (CTSP), situé à la rue Joseph Janvier (Port-au-Prince), et ont permis à six intervenants qui sont: l’économiste Camille Chalmers, Directeur exécutif de la Plate-forme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (PAPDA), Monsieur Jacques Belzin, Monsieur René Prévil Joseph, Monsieur Ricot Palès Dolcé, respectivement président, secrétaire général, secrétaire général adjoint de la CTH, Monsieur Jony Jean et l’ingénieur Claude Joseph, deux cadres de l’organisation, de poser la problématique de la sécurité et de la santé des travailleurs et l’importance du syndicat en Haïti. .

Le thème central a été débattu séparément par le professeur Camille Chalmers et l’ingénieur Claude Joseph. Le dirigeant de la PAPDA dans son intervention, a fait une présentation magistrale de la situation difficile des travailleurs en général particulièrement ceux évoluant dans les usines où, a-t-il affirmé, il n’existe pas de services médicaux et de premiers soins pour une assistance immédiate en cas d’urgence.

Selon l’intervenant, les travailleurs doivent bénéficier d’un service de protection sociale. Et pour pouvoir répondre aux situations d’urgence, les espaces doivent être appropriés au nombre de personnes qui les fréquentent, l’environnement du travail doit répondre aux normes internationales, a soutenu le professeur Chalmers.

Il préconise la mobilisation des secteurs formel et informel, et l’établissement d’un environnement physique de travail approprié pour les ouvriers et les ouvrières en passant par un schéma d’évacuation en cas d’urgence pour pouvoir améliorer la situation tout en rappelant que la santé est un bien collectif.

Monsieur Camille Chalmers a cité à titre d’exemple un cas qui s’est produit au Bengladesh où près de trois mille femmes, étaient carbonisées à l’intérieur d’une usine de produits chimiques et de substances dangereuses à cause de l’inexistence de canaux d’évacuation dans le périmètre du bâtiment.

La structure et le fonctionnement de la CTH, le rôle des syndicats dans le développement d’une société, la communication interpersonnelle, sont des sujets traités respectivement par Messieurs Jacques Belzin, René Prévil  Joseph et Ricot Palès Dolcé ; alors que Monsieur Jony Jean a traité le sujet « Diagnostique, théorie et technique de l’organisation ».

Monsieur Belzin a, dans son exposé fait remarquer que le syndicat est une réponse aux mauvais traitements imposés aux travailleurs par le système capitaliste. Il a par ailleurs, présenté le fondement de la Confédération des travailleurs haïtiens et défini les nouvelles orientations de l’organisation, véhiculées par ses différentes entités, regroupées au sein de cinq départements.

Département d’organisation et d’actions revendicatives (DORAR)

.Département d’éducation et de formation (DEF)

.Département des services sociaux et économiques (DESSEC)

Département d’administration et des finances  (DAF)

. Département d’investigation et de communication sociale (DICS).

Le renforcement de la CTH, créée le 16 août 1959, passe incontestablement par la formation de ses membres, selon Monsieur Belzin, précisant que l’organisation envisage d’élargir le cadre de sa commission des droits humains en y intégrant des juristes, membres des fédérations, qui devront à titre bénévole, accompagner les travailleurs en cas de besoin.

Il s’est enorgueilli du travail accompli par la CTH, toujours présente dans les forums internationaux de syndicats, et qui a introduit en Haïti a-t-il rappelé, le concept « Nouveau contrat social », relayé par divers groupes organisés de la société civile pour réclamer de meilleures conditions d’existence pour les travailleurs.

Ce séminaire-atelier dont le financement est assuré par la Confédération des syndicats chrétiens (CSC), basée à Bruxelles, capitale de la Belgique, a permis aux 75 participants dont 15  par fédération,  de confronter leurs points de vue sur le thème central et les sujets développés. Ils ont réalisé des travaux en atelier et proposé aux dirigeants de l’organisation d’insérer dans leur agenda une politique, qui tiendra compte des conditions de travail en Haïti notamment pour les ouvriers et ouvrières évoluant dans l’industrie de la sous-traitance et le secteur informel.

Soulignons la très grande implication de Madame Marie Louise Lebrun Louimarre et de Monsieur Rigaud Xavier, secrétaires généraux adjoints de la CTH, responsables respectivement du DESSEC et du DAF, dans la réalisation de ce séminaire-atelier du point de vue logistique et approvisionnement.

L’équipe de la Confédération des travailleurs haïtiens (CTH) emmenée par le syndicaliste Jacques Belzin, œuvre de façon continue à la formation des membres de l’organisation notamment ceux des associations de base afin de leur donner la possibilité d’acquérir des connaissances susceptibles de leur permettre d’aider leurs communautés à mieux soutenir leurs revendications en faveur d’une majorité de gens en quête de protection sociale.

HIP                                                                                                  

André Marc Odigé /  andremarcodige@yahoo.fr / amovanoue@gmail.com

 

Add a Comment