News Agency|Wednesday, October 17, 2018
You are here: Home » Communique » La Banque mondiale finance le développement du réseau routier et la transparence des finances publiques en Haïti
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

La Banque mondiale finance le développement du réseau routier et la transparence des finances publiques en Haïti 

Logo 2 BM

Port-au-Prince ! Jeudi 31 Mai 2018.-

Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale, a approuvé jeudi un nouveau don de 75 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA), qui permettra  plus de 350 000 Haïtiens vivant en zone rurale de bénéficier d’un accès amélioré à des routes praticables en toutes saisons, aux marchés locaux et aux centres de santé dans les départements du Sud, du Sud-Est et des Nippes.

Près de 61% de la population vit à plus de 2 km d’une route carrossable par tous les temps en 2015 et la plus grande partie des routes rurales sont en mauvais état et à peine praticable. Afin de développer ce réseau rural et d’assurer la connectivité interurbaine d’ici à 2021, les autorités haïtiennes se sont fixées l’objectif ambitieux de construire 4 000 km de routes.

Le Projet d’accessibilité et de résilience rurale permettra la remise en état de tronçons essentiels du réseau routier rural, et l’amélioration de l’état des routes et de la sécurité routière.

Ce sont les segments de population les plus vulnérables qui en profiteront le plus, y compris les femmes commerçantes (Madan Sara) qui assurent le transport des marchandises et effectuent de nombreux déplacements pour subvenir aux besoins de leurs familles.

Le second projet sur l’amélioration de la gestion des finances publiques et de l’information statistique permettra de renforcer les capacitésd’Haïti à produire, diffuser et utiliser des données financières et budgétaires plus précises et plus récentes, afin d’améliorer la gestion et le contrôle budgétaire.

Financé par un don de 15 millions de dollars de l’IDA, il contribuera à la création d’un système intégré de gestion des informations financières et au renforcement des institutions de gestion des finances publiques (Cour supérieure des comptes et du Contentieux administratif, Commission nationale des marchés publics et Unité de lutte contre la corruption), tout en favorisant le contrôle de l’utilisation des ressources publiques par la population.

« Les deux dons approuvés aujourd’hui auront des effets concrets pour les haïtiens. Les routes sont des fenêtres d’opportunités qui transforment la vie des gens ainsi que l’économie. De meilleurs systèmes budgétaires et comptables sont essentiels pour améliorer la prestation de services pour tous les citoyens et renforcer la transparence et la responsabilisation, » explique Anabela Abreu, directrice des opérations de la Banque mondiale pour Haïti. « Ce sont des priorités essentielles pour le gouvernement. »

Le Projet d’accessibilité et de résilience rurale en Haïti sera mis en œuvre par le ministère des Travaux publics, des Transports et des Communications, tandis que le Projet d’amélioration de la gestion des finances publiques et de l’information statistique sera exécuté par le ministère de l’Économie et des Finances sur une période de cinq ans.

* L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui accorde des dons et des crédits à faible taux d’intérêt ou sans intérêts aux pays les plus pauvres du monde afin de les aider à mettre en œuvre des projets et des programmes qui stimulent la croissance économique, contribuent à la réduction de la pauvreté et améliorent les conditions de vie des plus démunis.

 

 

Add a Comment