News Agency|Wednesday, December 2, 2020
You are here: Home » Communique » La Banque mondiale approuve un don de 56 millions de dollars pour appuyer le développement urbain du Cap-Haïtien
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

La Banque mondiale approuve un don de 56 millions de dollars pour appuyer le développement urbain du Cap-Haïtien 

Logo 2 BM

Washington ! Samedi 6 mars 2020.-
Le conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé ce vendredi un don de 56 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) pour le projet de Développement urbain de Cap-Haïtien. Ce projet vise à améliorer les infrastructures urbaines et les espaces publics pour rendre la ville du Cap-Haïtien plus vivable et résiliente.
« Cap-Haïtien, le deuxième plus grand centre commercial du pays, a le potentiel pour devenir un pôle de croissance dans le Nord mais fait face à des défis importants qui entravent son développement et réduisent la qualité de vie de ses citoyens », a dit Anabela Abreu, Directrice Pays de la Banque mondiale en Haïti. « La Banque mondiale travaille avec le gouvernement haïtien et d’autres partenaires de développement pour faire de Cap-Haïtien un meilleur endroit pour vivre, visiter et faire des affaires ».
Selon la Revue d’urbanisation d’Haïti, environ 64 pour cent de la population vit en zone urbaine, ce qui en fait le 4 -ème pays le plus urbanisé d’Amérique latine et des Caraïbes. Cependant, l’urbanisation s’étant produite de manière non coordonnée et non réglementée, elle a généré des villes surpeuplées. Environ 74% des habitants de Cap-Haïtien vivent dans des quartiers à forte densité et environ 72% de ses bâtiments se trouvent dans des zones vulnérables aux inondations.
Dans le même temps, seule une petite fraction des terrains urbains est consacrée aux infrastructures routières et aux espaces publics, limitant les déplacements, les opportunités de développement économique et la disponibilité des espaces de loisirs. Guider la croissance future vers des zones plus sûres et garantir la disponibilité et l’accès aux espaces ouverts seront donc essentiels pour promouvoir une meilleure habitabilité et un développement résilient dans la ville du Cap-Haïtien.
« L’expérience dans d’autres pays du monde a démontré que des espaces publics bien conçus et gérés peuvent avoir un large éventail d’impacts positifs sur les villes, contribuant à l’égalité et à la cohésion sociale, améliorant la santé et la durabilité environnementale et soutenant le développement économique local », a dit Paula Restrepo, Responsable de Projet à la Banque mondiale.
Le projet de Développement urbain de Cap-Haïtien vise à accroître l’accès à des espaces publics de qualité, à améliorer la mobilité et la sécurité routière et à réduire la vulnérabilité des infrastructures urbaines aux aléas naturels. Le projet mettra à niveau une partie du front de mer de Cap-Haïtien, ce qui pourrait contribuer considérablement au développement du tourisme et de l’activité économique. Il financera la réhabilitation des infrastructures routières et de quartier pour améliorer les conditions de vie dans les zones situées le long de l’axe d’expansion urbaine de la ville. Il renforcera également la capacité du gouvernement à entretenir ces investissements.

Add a Comment