News Agency|Sunday, October 17, 2021
You are here: Home » Nationale » Haïti/Politique: Le Président Martelly promet d’appliquer les recommandations de la Commission Consultative
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

Haïti/Politique: Le Président Martelly promet d’appliquer les recommandations de la Commission Consultative 

Port-au-Prince ! Vendredi 12 Décembre 2014.-

Le Chef de l’Etat Michel Joseph Martelly s’est engagé vendredi à appliquer les recommandations formulées par la Commission consultative qu’il avait lui-même créée pour l’aider à trouver une issue favorable à la situation difficile du pays tournée autour de l’organisation des élections sénatoriales partielles, municipales et locales.

Dans une adresse à la nation depuis le site du palais national, le président Martelly a rappelé devant une assistance composée notamment de son premier ministre, de membres de son cabinet particulier, ceux du gouvernement, de représentants des deux autres pouvoirs de l’Etat et ceux de la Communauté internationale, les multiples efforts consentis par son administration en vue de résoudre la crise politique du pays, vieille depuis plusieurs mois.

Le président de la république a indiqué que le Premier ministre Laurent Lamothe est prêt à démissionner pour faciliter le déblocage de la situation, une des recommandations figurées dans le rapport de la Commission consultative.

Félicitant l’équipe gouvernementale pour le travail réalisé au bénéfice de la population, le Chef de l’Etat a toutefois, fait remarquer que dans le cadre de l’application de ces recommandations, le calendrier élaboré par la commission, pourrait ne pas être respecté.

Michel Martelly dit par ailleurs, avoir passé des instructions au ministre de la justice et de la sécurité publique Maitre Jean Renel Sanon pour que ce dernier puisse veiller au respect des droits de tous les détenus et demander aux responsables du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, de faire accélérer le dossier de ceux que l’opposition en Haïti considère comme des prisonniers politiques.

Le Chef de l’Etat, a en outre, critiqué le comportement des sénateurs qui refusent de voter les amendements à la loi électorale soumis à leur appréciation depuis environ neuf mois et qui constitue, a-t-il souligné, un handicap majeur à la réalisation d’élections dans le pays.

Le président Martelly qui réitère sa détermination à organiser des élections au cours de  2015, année électorale, appelle tous les acteurs à jouer leur participation pour permettre à tous les fils du pays de vivre ensemble dans la concorde.

HIP

Add a Comment