News Agency|Wednesday, February 21, 2018
You are here: Home » Locale » Jovenel Moïse, 58ème Président d’Haïti
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Jovenel Moïse, 58ème Président d’Haïti 

IMG 2 JM

Port-au-Prince ! Mercredi 8 Février 2017.-

Photo/Crédit :Présidence

Jovenel Moïse est devenu le 58e président de la République d’Haïti après son investiture  mardi 7 février 2017, au palais national au cours d’une cérémonie à laquelle ont assisté notamment le chef d’Etat dominicain, Danilo Medina, des délégations de plusieurs pays dont les Etats-Unis et la France et des anciens chefs d’Etat haïtiens, Michel Martelly, René Préval et Prosper Avril.

Dans un message à la nation, le nouveau président haïtien, s’est engagé à promouvoir la paix, la discipline, l’ordre et le progrès dans le pays après avoir  remercié le peuple pour sa confiance.

Jovenel Moïse qui fêtera ses 49 ans, le 26 juin 2017, s’est proposé de bâtir une Haïti sans exclusion, juste, et équitable et travailler afin de permettre au pays de recouvrer sa dignité.

Avec mon administration, la justice ne sera plus jamais utilisée à des fins de persécutions politiques, a martelé le président de la République qui entend privilégier pour son quinquennat, l’agriculture, le tourisme et le renforcement institutionnel.

Jovenel Moïse a dit opter pour une réforme du système éducatif, en vue de favoriser l’émergence d’un nouveau type de citoyens aptes à privilégier les intérêts du pays avant de lancer un appel à l’unité de tous les fils du pays.

Avant son adresse à la nation, le président Jovenel Moïse et la première Dame Martine Moïse, ont assisté à un Service œcuménique suivi de Te Deum conduit par le Cardinal haïtien, Chibly Langlois en compagnie de Monseigneur Jean Zachée Duracin, évêque de l’église épiscopale d’Haïti, communion anglicane, du pasteur Sylvain Exantus, de la Fédération protestante d’Haïti et de Monseigneur Pierre André Dumas, dirigeant de l’organisation « Religions pour la Paix »

Au cours de cette  Liturgie, le Cardinal Langlois, a invité le président de la République à travailler au bien-être de la population  tout en lui garantissant du support de l’Eglise catholique.

L’heure est au dépassement de soi, au dialogue, et au consensus, a lancé le prélat, appelant à une solidarité nationale et internationale, en vue de la reconstruction d’Haïti.

L’investiture du nouveau président haïtien, Jovenel Moïse qui a signé le « Livre d’Or » au Musée du panthéon national haïtien (MUPANAH) après une offrande florale suivie d’une visite guidée conduite par Madame Michèle Frisch, directeur général de l’institution, a été précédée par sa prestation de serment au siège du parlement devant 103 députés et 17 sénateurs réunis en assemblée nationale. Jovenel Moïse a juré d’observer fidèlement la Constitution et les lois de la République conformément à l’article 135.1 de la version amendée de la constitution du 29 mars 1987.

Le président de l’Assemblée nationale, Youri Latortue, dans son discours de circonstance, a insisté sur les défis qui attendent le chef de l’Etat dont l’arrivée, marque la fin de la transition, a-t-il a lancé.

Le sénateur de l’Artibonite, a soutenu que tout est prioritaire aujourd’hui dans le pays en citant  la sécurité, la défense nationale, la santé, l’agriculture, la dépréciation de la gourde, l’équité de genre, la lutte contre la pauvreté, la corruption, et l’amélioration du climat des affaires.

Soulignant le symbolisme de la date du 7 février, le président du sénat, a mis en avant la jeunesse  et la vivacité de Jovenel Moïse pour conduire le pays sur la voie du développement.

Monsieur Lucien Jura, porte-parole de la commission de transition et Madame Emelie Prophète Milcé, directeur Général de la Bibliothèque nationale d’Haïti, ont magistralement joué en tandem le rôle de Maitres de cérémonie au palais national.

 

Add a Comment