News Agency|Monday, March 30, 2020
You are here: Home » Locale » Haïti/Insécurité : L’Etat est face à ses responsabilités répète le Premier ministre Jean Michel Lapin
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Haïti/Insécurité : L’Etat est face à ses responsabilités répète le Premier ministre Jean Michel Lapin 

IMG 2 LAPINCSPNMESURES

Port-au-Prince ! Mercredi 12 février 2020.-

Le Premier ministre intérimaire Jean Michel Lapin a annoncé mercredi 12 février 2020, l’adoption de dispositions pour enrayer l’insécurité qui prend des proportions alarmantes dans le pays.

L’Etat est face à ses responsabilités sur les cris de la population qui est à bout de l’insécurité, a indiqué le président du conseil supérieur de la police nationale, lors d’une conférence de presse en sa résidence officielle à Musseau, suite à une réunion élargie de cette structure

La présence policière dans les rues, la multiplication des interventions et l’identification des véhicules, et la stratégie et la communication, sont les trois dispositions adoptées par l’exécutif  qui se met debout pour accompagner toutes les couches de la société, a garanti Monsieur Lapin.

Il a cité notamment les véhicules de plaques « Service de l’Etat, officiel, IT » ainsi que les ambulances qui seront identifiés dans les zones d’interventions

Le CSPN n’est pas une structure d’action, ni une structure administrative, mais plutôt une instance d’orientation, a précisé le son président Jean Michel Lapin.

Il a répété que la police est le seul bras d’opération de l’Exécutif en matière de sécurité, reconnaissant par ailleurs, que les policiers, les professionnels de la santé et les enseignants  doivent avoir un barème de salaire, différent de celui des autres catégories d’employés de la fonction publique.

Il a annoncé l’élaboration d’un document qui tient compte des revendications de policiers à exécuter par le prochainn gouvernement
Monsieur Jean Michel Lapin a souligné ce qu’il appelle, le manque de clairvoyance de ceux et celles qui ont travaillé à la création de la police nationale d’Haïti pour n’avoir pas prévu une formule quand c’est nécessaire pour ’augmenter le salaire des policiers par catégorie.

 

 

 

 

Add a Comment