News Agency|Monday, October 18, 2021
You are here: Home » Nationale » Haïti/Éducation: Quarante (40) directeurs de lycées en formation à Jacmel
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

Haïti/Éducation: Quarante (40) directeurs de lycées en formation à Jacmel 

Port-au-Prince ! Lundi 27 Octobre 2014.-

Le Camping des Orangers à Jacmel a accueilli, lundi 27 octobre 2014, une session de formation à l’intention de 40 directeurs et directrices de lycées du département de  l’Ouest, prévue par le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), dans le cadre de l’application de l’Arrêté portant réforme du fonctionnement des lycées de la République, a appris l’agence Haïti Inter Presse.

C’est le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle Nesmy Manigat qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette session de formation, la première d’une série, qui vise 203 directeurs et directrices de lycées du pays. Cette première session s’étale sur 9 semaines pour un total de 376 heures de formation, réparties en quinze modules étroitement liés à leur tâche de chefs d’établissements scolaires, indique une note du Bureau de presse du MENFP.

Dans son discours de circonstance, le ministre Nesmy Manigat, a mis l’accent sur la nécessité pour les professionnels de l’éducation de se mettre à jour aux nouvelles donnes de gestion et de la pédagogie modernes.

Le ministre Manigat, a insisté sur l’importance de cette formation au regard de la dégradation de la situation dans les lycées et le constat des résultats catastrophiques, enregistrés aux examens officiels tout en rassurant les directeurs par rapport aux rumeurs faisant croire qu’ils seront mis à pied,

« Nous ne ferons rien sans vous ni contre vous. A quoi cela servirait de dépenser une forte somme d’argent pour la formation des directeurs d’école pour les renvoyer après », rassure-t-il, appelant ces derniers au passage, à développer leurs capacités afin de moderniser la gestion pédagogique et administrative des lycées.

Selon le titulaire du MENFP, cette formation est une mise à niveau, devant faciliter la participation des directeurs à un autre programme de formation à distance, envisagé de concert avec Massachussets institute of Technology (MIT), basé à Cambridge aux Etats-Unis d’Amérique.

Néanmoins, le ministre Manigat a invité les directeurs et directrices de lycées à faire leur preuve par des résultats probants dans la gestion de leur établissement. « Ce sont les résultats qui vont vous garder ou vous mettre à la porte », prévient-il.

Pour le directeur général adjoint du ministère, Monsieur Ecclésiaste Télémaque, l’ouverture de cet atelier marque un grand pas dans la continuité des actions engagées par le ministre Manigat, en droite ligne dans la dynamique du virage vers la qualité.

Les participants suivront, entre autres, des cours sur la connaissance du système éducatif haïtien, la Fonction publique, le code déontologique de la fonction publique et des thèmes clés liés à l’administration scolaire. A l’issue de la formation qui sera suivie d’une évaluation sur trois niveaux, chacun des directeurs devra dresser un rapport détaillé sur la gestion de leur établissement respectif, souligne la note de presse.

Il s’agit d’entraîner les directeurs à gérer les écoles publiques, suivant les normes scientifiques de l’heure, dans l’objectif de la rénovation de l’enseignement public dans le pays. Cette formation  permettra, selon lui, aux directeurs, aux censeurs et aux enseignants des écoles publiques du pays d’inculquer aux écoliers les nouvelles notions adaptées à la réalité, a déclaré l’un des animateurs Monsieur Roller Saint-Pierre.

Pendant leur absence, rappelons-le, la prise en charge provisoire des lycées doit être assurée par des cadres du bureau central du MENFP, lesquels ont un mandat bien défini, suivant un document préalablement élaboré, décrivant clairement leur courte mission au sein de ces établissements, précise la note.

Les manifestations de plusieurs lycéens dans la rue au lendemain de la publication de la circulaire ministérielle  avaient conduit les responsables du MENFP à bien clarifier leur action en notant une incompréhension de certains agents du système mal informés, selon eux.

L’appel au calme, lancé par le ministre Manigat, suivi dans plusieurs écoles publiques, a permis au MENFP de reprendre la situation en main et d’accélérer le processus de formation pour les directeurs de lycées de l’Ouest formant la première cohorte touchée dans le cadre de ce vaste programme de formation qui concerne tous les agents du secteur public et non public du système.

HIP

 

 

 

 

 

 

 

 

Add a Comment