News Agency|Friday, January 28, 2022
You are here: Home » Communique » Haïti/Education : Le MENFP lance un appel pour la reprise des cours dans toutes les écoles publiques
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

Haïti/Education : Le MENFP lance un appel pour la reprise des cours dans toutes les écoles publiques 

Port-au-Prince ! Jeudi 22 Janvier 2015.-

Communiqué  

Préoccupé par les appels à la grève de syndicats d’enseignants et les manifestations de rue de lycéenspouvant déboucher sur des affrontements et des dérives incontrôlables, le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle lance un appel au sens de responsabilité civique des enseignants pour la reprise des cours dans les lycées affectés afin de protéger les intérêts des élèves.

Tout en reconnaissant le droit de tout un chacun d’exprimer ses revendications légitimes, le MENFP demeure cependant persuadé que les mouvements de grève intempestifs ne peuvent que fragiliser davantage les efforts en cours pour la reprise en main du système éducatif et le renouveau de l’école haïtienne qui nécessitent la participation de tous les acteurs.

La fin de l’école de l’échec en Haïti ne sera possible que par la contribution de tous, particulièrement des enseignants qui ont un rôle important à jouer dansl’encadrement des élèves. Il est temps de cesser des pratiques systématiques qui pénalisent les jeunes pour lesquels les parents et l’Etat consentent d’énormes sacrifices pour leur formation de manière à redonner l’espoir aux générations montantes.

Tout en étant à l’écoute des revendications des enseignants et en réaffirmant son devoir d’accompagner le corps enseignant pour l’amélioration constante de ses conditions de travail et de vie, le MENFP tient à rappeler tous les efforts consentis au cours de l’année 2014 pour faire avancer la cause de la Condition enseignante, en précisant, par ailleurs, que les dossiers d’enseignants en attente sont un héritage de plusieurs années.

Ainsi, parmi les principales actions engagées en 2014, on peut notamment citer :

1.L’Arrêté portant Statut particulier des personnels de l’éducation ;

  1. Le relèvement salarial qui a permis de passer du salaire de base d’un enseignant de 9 000 gourdes à 13 000 gourdes, une augmentation d’environ 40 % en plein exercice fiscal malgré les contraintes budgétaires ;
  2. Le Plan de régularisation des 7 000 enseignants dont 1200 intégrés en 2014 et 500 nouveaux par mois jusqu’à épuisement ;
  3. Le Plan de formation des personnels de l’éducation. Déjà, 216 directeurs de lycées sont en formation en vue d’une reprise en main des lycées ;
  4. L’adoption d’une grille salariale, en attente d’approbation par les autres corps de l’Etat, axée sur la qualification et l’expérience, proposant un salaire de base de vingt mille gourdes pour les mieux qualifiés.
  5. La mise en place de la Carte-avantage enseignants qui permettra aux enseignants de bénéficier de nombreux avantages et privilèges.
  6. La constitution du Registre national des enseignants et des établissements scolaires, suite au recensement réalisé en septembre 2014 sur les écoles et les enseignants, préalable indispensable pour la mise en place de la nouvelle grille salariale.

Le MENFP est conscient qu’il reste encore beaucoup à faire pour satisfaire les revendications du monde enseignant mais le combat pour le changement est un long processus, compte tenu surtout des limites du pays en matière de ressources financières.

Le MENFP est déterminé à travailler pour l’amélioration de la Condition enseignante qui est une condition indispensable pour l’amélioration, entre autres, de la qualité de l’éducation.

Le MENFP invite les enseignants à poursuivre le dialogue incontournable pour la revalorisation du métier d’enseignant et la réforme du système éducatif tout en continuant à assurer leurs cours dans les écoles publiques dans l’intérêt des élèves qui en sont les véritables bénéficiaires.

Bureau de presse du MENFP

 

Add a Comment