News Agency|Friday, May 20, 2022
You are here: Home » Nationale » Haïti/Baisse des prix du carburant: Les étudiants veulent davantage
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

Haïti/Baisse des prix du carburant: Les étudiants veulent davantage 

Port-au-Prince ! Vendredi 6 Février 2015.-

Des  étudiants de différentes facultés de l’Université d’Etat d’Haïti ont organisé jeudi 5 février 2015, un sit-in devant le local du ministère de l’économie et des finances pour demander aux autorités de ramener à 100 gourdes,  les prix des produits pétroliers rejetant ainsi l’accord paraphé cette semaine entre le gouvernement et les syndicats de transport, a constaté un reporter de l’agence Haïti Inter Presse.

Ces étudiants supportés par des dirigeants du secteur populaire, se présentant comme des défenseurs des couches les plus vulnérables, ont tenu des propos choquants à l’endroit des responsables gouvernementaux.

Ils ont lancé des jets de pierres en direction du local du ministère, et les agents assurant la sécurité du bâtiment, ont utilisé des gaz lacrymogènes comme moyen de riposte pour les disperser.

Des policiers affectés à la compagnie d’intervention et de maintien d’ordre (CIMO) étaient arrivés sur les lieux quelques minutes plus tard pour pouvoir rétablir l’ordre.

Ce sit-in prenant des allures de manifestation, qui se dirigeait vers  le marché Salomon, avait servi de prétexte pour les étudiants d’exiger aussi la baisse des prix des produits de première nécessité.

Arrivés au niveau de la rue Saint-honoré, ces étudiants ont lancé des pierres en direction des policiers  qui ont tiré des balles en caoutchouc, dans les périmètres de la Faculté d’Ethnologie et de l’Ecole Normale Supérieur pour contenir la colère des manifestants, qui ont par ailleurs, érigé des pneus enflammés sur la chaussée.

La circulation était paralysée dans cette zone, et les gens couraient pour se protéger des gaz lacrymogènes inhales sur leur parcours et qui ont également atteint des malades de l’hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti, le plus grand centre hospitalier public du pays.

Un étudiant blessé par balle, des pare-brises de véhicules cassés et un pick-up double cabine incendié, tel le bilan des incidents enregistrés jeudi à Port-au-Prince conséquemment à ce mouvement de protestation de plusieurs groupes étudiants de l’UEH.

Midy Ennis

HIP

 

Add a Comment