News Agency|Sunday, November 18, 2018
You are here: Home » Internationale » Etats-Unis: un Afro-américain handicapé abattu par des policiers à Wilmington
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Etats-Unis: un Afro-américain handicapé abattu par des policiers à Wilmington 

Image de policiers

Par M6info

Un jeune Afro-américain Jeremy McDole, 28 ans, se déplaçant en fauteuil roulant,  a été abattu par des policiers blancs à Wilmington, au sud-ouest de Philadelphie. Selon les autorités, la victime était armée et tentait de mettre fin à ses jours.

Ce sont des riverains signalaient à 911 qu’un homme tenterait de se suicider en retournant son arme contre lui. Des policiers arrivent rapidement sur place. Sur une vidéo tournée par des témoins de la scène, et diffusée par des médias comme le Mirror, on voit l’un d’entre eux crier à l’homme installé dans son fauteuil roulant au milieu de la rue de jeter son arme à terre et de lever les mains en l’air. Sans réponse, l’officier tire une première fois.

L’homme qui filme la scène commente: “il saigne, il saigne!” Mais trois autres policiers rejoignent leur collègue. Ils hurlent “les mains en l’air, les mains l’air!” à l’attention du jeune homme, handicapé depuis dix ans après une fusillade. La victime bouge sur son fauteuil et c’est à ce moment que plusieurs coups de feu – une dizaine – sont tirés. Touché, Jeremy McDole glisse lentement de son fauteuil.

Selon les policiers, le jeune Afro-américain était armé. Juste avant les tirs, il aurait mis la main dans une poche de son pantalon. “Je vous assure qu’aucun de nos policiers ne voulait tuer quelqu’un aujourd’hui”, assure le chef de la police de Wilmington, alors qu’une enquête a été ouverte par le Département de la justice pour déterminer les événements exacts. Plusieurs jeunes Afro-américains ont été abattus ces derniers temps par des policiers blancs aux Etats-Unis.

Pour la famille de Jeremy McDole, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un “meurtre”. “On voit bien sur la vidéo qu’il n’a pas tenté de sortir d’arme à feu, plaide Phyllis McDole, la mère de la victime. J’ai besoin de réponses”. “C’est injuste, poursuit-elle. Il était dans un fauteuil roulant, paralysé de la taille jusqu’aux pieds…”

Pour elle, il n’avait pas même d’arme sur lui. “Il s’est redressé, a relevé son pantalon, s’est rassis, a mis les mains sur les genoux et ils ont tiré”, déclare la mère de Jeremy, lors d’une conférence de presse relayée par USA Today. “Il est mort seul, il est mort tout seul”, lance-t-elle dans un sanglot. Pour l’oncle du jeune handicapé, la mort de ce dernier sonne comme une “exécution”.

Add a Comment