News Agency|Monday, May 27, 2019
You are here: Home » Nationale » Dialogue patriotique sur la situation des Haïtiens en République Dominicaine
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Actualites

Dialogue patriotique sur la situation des Haïtiens en République Dominicaine 

images  pour MAEC 2

Port-au-Prince ! Vendredi 19 Juin 2015.-

Le Gouvernement de la République a organisé, le jeudi 18 juin 2015, à l’hôtel Royal Oasis, un dialogue patriotique sur la situation de nos compatriotes et d’éventuels citoyens étrangers, victimes des mesures discriminatoires de déportation du Gouvernement de la République Dominicaine. L’objectif de ce dialogue entre les membres du Gouvernement et les responsables d’organisations de la société civile était d’apporter une réponse empreinte de solidarité agissante à l’égard de nos frères et sœurs en difficulté sur le territoire dominicain.

Environ 200 participants représentant tous les secteurs de la société (syndicats, universités, églises, secteur des affaires, organisations patronales) ont répondu à l’invitation du Gouvernement de la République.

Le Premier ministre a informé de l’établissement d’un plan gouvernemental de contingence. Des démarches se poursuivent en vue de renégocier le protocole de rapatriement de 1999 résolument violé par les autorités dominicaines au mépris des normes et conventions internationales.

Il existe 4 points officiels de passage ouverts sur la ligne frontalière. 141 autres non officiels ont été dénombrés. L’Etat haïtien a proposé à la République Dominicaine d’en utiliser deux pour le rapatriement. Il s’agit de Malpasse et Ouanaminthe.

Le Gouvernement haïtien a identifié 4 catégories de personnes menacées par ces mesures décidées par les autorités dominicaines :

1.- des personnes vulnérables (femmes enceintes, enfants, handicapés, les personnes âgées) ;

2.- des personnes potentiellement délinquantes ;

3.- des personnes en situation irrégulière ;

4.- des citoyens étrangers.

Selon le plan de contingence, l’accueil des déportés se fera en  deux étapes :

1.- identification des migrants ;

2.-  prise en charge des expulsés

Le plan d’accueil est basé sur un calcul de 30 000 personnes sur environ six semaines.

Le Premier Ministre a proposé la constitution de caravanes de solidarité nationale pour venir en aide aux rapatriés.

Suite à l’intervention du Premier Ministre, les participants ont proposé les mesures suivantes :

.identifier une zone stérile pour empêcher les risques de propagation d’infections et limiter les potentielles actions des délinquants

;faire de cette situation une opportunité pour relancer la production nationale/création de richesses ;

prendre des dispositions pour la réinsertion économique et sociale des expulsés ;

dentifier des experts en économie par le Gouvernement pour les dépêcher vers la République Dominicaine pour faire l’estimation des biens des rapatriés ;

éviter d’établir des camps d’hébergements des expulsés sur la bande frontalière ;

utiliser les réseaux de CASECs et des organisations au niveau de la frontière pour l’accueil des déportés ;

  • l’Etat haïtien doit exiger de la République Dominicaine, l’application stricte du protocole 1999.

Le Premier ministre a conclu , avec l’accord des participants au dialogue, le principe de la constitution d’un comité mixte de solidarité nationale avec des membres du Gouvernement et de la société civile. Ce comité sera appuyé par les commissions suivantes:

commission sur les questions humanitaires ;

commission sur la migration ;

commission sur les droits humains ;

commission sur le traitement des problèmes commerciaux et économiques ;

commission sur les relations internationales.

Quatre (4) ateliers ont été formés.  Ces derniers ont fait des recommandations au Gouvernement. Ils ont désigné les noms de leurs représentants pouvant faire partie de la commission mixte :

  1. Secteur humanitaire et droits humains ;
  2. Kettly JULIEN
  3. Sylvie BAJEUX
  4. Géralda SAINT VIL
  5. Gabriel TOUSSAINT
  6. Gédéon JEAN
  7. Marie Yolène GILLES
  8. Prospery RAYMOND
  9. Anthonald MORTIMÉ
  10. Secteur privé des affaires
  11. Gregory Brant
  12. Secteur communication et presse :
  13. Hérold JEAN FRANCOIS
  14. Anne Marie AUGUSTE
  15. Anthony Pascal (Kompè Philo)
  16. Secteur religieux :
  17. Emile BELDORT (catholique)
  18. Jose JEAN BAPTISTE (protestante)
  19. Jean Baptiste CHATELIER (vaudou)
  20. Secteur syndical :
  21. Jean Fritz CONSTANT ;
  22. Jean BADY  ;
  23. Dieumaitre SAINT FORT

Bureau de Communication de la Primature

Add a Comment