News Agency|Sunday, November 18, 2018
You are here: Home » Nationale » Dernier hommage au journaliste haïtien Jean Max Blanc
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Dernier hommage au journaliste haïtien Jean Max Blanc 

Image 2 Fun JMB

Port-au-Prince ! Samedi 21 Novembre 2015

Les funérailles du célèbre journaliste haïtien, Jean max Blanc, ont été chantées samedi en l’Eglise Saint-Pierre de Pétion-Ville en présence notamment des membres de sa famille dont son épouse, Marie Yves Pierre Blanc et de son fils, Adley Blanc, salués par le Premier Ministre Evans Paul, avant le début du service funèbre.

Des patrons de médias parmi eux Hérold Jean François, Liliane Pierre-Paul, Rotchild François Junior, Hervé Lerouge ainsi que plusieurs autres personnalités dont Marie Laurence Jocelyn Lassègue, Jacky Lumarque, Jean Gardy Ady,  ses anciens collaborateurs á Radio Métropole, Radio Kiskeya, Radio Pacific et Haïti Press Network, ont également rendu un dernier hommage au Journaliste Jean Max Blanc.

Dans son homélie de circonstance, le célébrant, père Clébert Junior Dorfeuille, a salué le travail accompli par Jean Max Blanc soulignant le caractère altruiste du journaliste.

“Jean blanc, soucieux du bien-être de sa famille, était un homme honnête et engagé dans la lutte pour le changement”, a indiqué le père  Dorfeuille.

Le Journaliste Clarens Renois qui était l’un des proches collaborateurs du défunt, a lui aussi mis l’accent sur l’engagement que ce dernier avait particulièrement pris  en faveur de la défense de la liberté d’expression dans le pays.

“C’était un journaliste qui militait pour la promotion des droits de l’homme et de la liberté de la presse, toujours prêt á partir á la quête de l’information aux risques de sa vie”, a apprécié Monsieur Renois actuellement candidat á la présidence.

Adley Blanc, fils du défunt, qui a honoré la mémoire de son père, a insisté sur les excellentes relations qu’il entretenait avec lui.

“C’était un bon père, honnête et soucieux du bonheur de sa famille”, a confirmé le fils éploré ajoutant lui aussi que Jean Max Blanc a fait œuvre qui vaille.

L’ancien ministre de la communication Jean Gardy Ady se faisant appeler Adyjeangardy et également proche de Jean Max Blanc, a rendu un vibrant hommage à ce journaliste de talent.

Il a rappelé le militantisme de Jean Max Blanc  qui luttait pour la transformation des conditions de vie de la population et du réel politique haïtien.

Selon Jean Gardy Ady, le journaliste chevronné a été victime de la férocité des dirigeants de l’Etat installés après la chute de Jean-Claude  Duvalier en 1986.

Parmi les membres de la corporation journalistique qui ont assisté le service funèbre pour saluer le départ du journaliste de carrière, Jean Max Blanc, figuraient Yvener Foesther Joseph, directeur général de Radio Pacific, André Marc Odigé, Coordonnateur de la Salle des Nouvelles, Daniel Marcelin, Edner Jean, Naomie Calixte, anciens collaborateurs du défunt à Radio Métropole ainsi que Stéphane Pierre-Paul, directeur de l’information de Radio Télé Kiskeya.

Jean Max Blanc, né le 6 avril 1957 à Port-au-Prince, est décédé le 14 novembre 2015, à l’âge de 58 ans.

Amose Chouloute

achouloute@yahoo.fr

HIP

 

Add a Comment