News Agency|Friday, October 18, 2019
You are here: Home » Nationale » Célébration officielle des 216 ans du drapeau haïtien à l’Arcahaie
  • HABILETÉ – INTÉGRITÉ – PROFESSIONNALISME

Célébration officielle des 216 ans du drapeau haïtien à l’Arcahaie 

IMG 2 Fete du drapeau Samedi 18 Mai 2019

Port-au-Prince ! lundi 20 Mai 2019.-

Par RNH

Des activités religieuses et socioculturelles ont eu lieu samedi 18 mai 2019 à l’Arcahaie dans le cadre de la célébration officielle du 216ème anniversaire du drapeau haïtien sur le thème « Ann chita pale an ba drapo n’ », en présence du président de la république, Jovenel Moise accompagné de la Première Dame Martine Moise, du Premier ministre Jean Michel Lapin, de représentants des 2 autres pouvoirs de l’Etat et de personnalités étrangères.

A cette occasion, le chef de l’Etat a rappelé les réalisations de son administration dans plusieurs régions du pays.

Le premier mandataire de la nation a déclaré miser sur le dialogue national inter-haïtien susceptible d’aider Haïti à réaliser l’idéal de nos ancêtres, a-t-il soutenu.

Le Président de la République, Jovenel Moise a appelé samedi les sénateurs et députés à ratifier l’accord de prêt de 150 millions de dollars américains signé entre Haïti et la République de Chine/Taiwan pour la réalisation du projet d’électrification du pays 24h sur 24.

Le chef de l’Etat a renouvelé l’engagement de son administration de poursuivre ce projet et souhaité l’implication des acteurs des pouvoir publics dans cette démarche pour parvenir à l’objectif fixé.

Le Président Jovenel Moise, a par ailleurs, plaidé en faveur de l’adoption d’une loi afin de criminaliser l’évasion et la fraude fiscales sur la frontière haitiano-dominicaine tout en promettant de renforcer la lutte contre ce phénomène.

Les résultats de cette initiative permettront à l’Etat de trouver des moyens financiers pour faire le développement durable et poser d’autres actions susceptibles d’améliorer la situation sociale et économique de la population, a fait remarquer le Président Jovenel Moise.

La Présidente du conseil municipal de l’Arcahaie, Rosemila Sainvil Petit-Frère a appelé les autorités des 3 pouvoirs de l’Etat à rompre avec la division qu’elle considère comme le pire ennemi du développement, a l’occasion de la célébration des 216 ans du bicolore national crée dans sa commune.

La cité du drapeau mérite un meilleur encadrement du pouvoir central, a dit Madame Petit-Frère énumérant les priorités dans plusieurs domaines.

Elle a décidé de remettre les clés de la ville au chef de l’Etat pour lancer le dialogue national inter-haïtien qui devra déboucher sur une entente nationale pour conduire le pays sur la voie du changement, a-t-elle souhaité.

La célébration des 216 ans du drapeau haïtien, offre l’opportunité aux autorités des 3 pouvoirs de l’Etat de travailler ensemble pour résoudre certains problèmes majeurs auxquels fait face le pays, a pour sa part, déclaré le député de l’Arcahaie Pierre Féquière Julien.

Le Parlementaire présentant le cahier de charges de l’Arcahaie, a aussi embrassé les revendications des professeurs de l’école nationale de la ville qui réclament plusieurs mois d’arriérés de salaire

Le député Pierre Féquière Julien a dit noter également le manque d’accès au service de base à l’Arcahaie.

Dans son discours prononcé lors de la célébration de la fête du drapeau qui coïncidait avec celle de l’université, le recteur de l’université d’Etat d’Haiti, Fritz Deshommes, a insisté sur la nécessité pour tous les enfants ayant déjà atteint l’âge scolaire  de bénéficier de l’éducation gratuite.

Monsieur Deshommes a aussi mis l’emphase sur la valorisation du créole comme l’une des deux langues officielles d’Haïti consacré par la constitution et les valeurs culturelles considérées comme l’une des opportunités de développement du pays, a-t-il mentionné.

L’éducation est un outil pouvant contribuer à placer Haïti sur le chemin du développement, a fait remarquer le recteur de l’UEH Fritz Deshommes.

Avant les séries de discours officiels, les autorités ont assisté à une messe suivie de Te Deum, célébrée en l’église St. Pierre au cours de laquelle le père Jean Marie Louis représentant de l’Archevêque de Port-au-Prince Max Leroy Mesidor, a appelé les haïtiens à suivre les traces, de nos ancêtres qui avaient consenti de grands sacrifices pour nous donner la liberté.

Nous devons travailler ensemble pour sortir le pays de la situation difficile, a prêché le père Jean Marie Louis.

Dan une approche simpliste, le prêtre a encouragé le dialogue entre tous les haïtiens pour parvenir à la résolution des problèmes du pays.

 

Port-au-Prince ! lundi 20 Mai 2019.-

Par RNH

Des activités religieuses et socioculturelles ont eu lieu samedi 18 mai 2019 à l’Arcahaie dans le cadre de la célébration officielle du 216ème anniversaire du drapeau haïtien sur le thème « Ann chita pale an ba drapo n’ », en présence du président de la république, Jovenel Moise accompagné de la Première Dame Martine Moise, du Premier ministre Jean Michel Lapin, de représentants des 2 autres pouvoirs de l’Etat et de personnalités étrangères.

A cette occasion, le chef de l’Etat a rappelé les réalisations de son administration dans plusieurs régions du pays.

Le premier mandataire de la nation a déclaré miser sur le dialogue national inter-haïtien susceptible d’aider Haïti à réaliser l’idéal de nos ancêtres, a-t-il soutenu.

Le Président de la République, Jovenel Moise a appelé samedi les sénateurs et députés à ratifier l’accord de prêt de 150 millions de dollars américains signé entre Haïti et la République de Chine/Taiwan pour la réalisation du projet d’électrification du pays 24h sur 24.

Le chef de l’Etat a renouvelé l’engagement de son administration de poursuivre ce projet et souhaité l’implication des acteurs des pouvoir publics dans cette démarche pour parvenir à l’objectif fixé.

Le Président Jovenel Moise, a par ailleurs, plaidé en faveur de l’adoption d’une loi afin de criminaliser l’évasion et la fraude fiscales sur la frontière haitiano-dominicaine tout en promettant de renforcer la lutte contre ce phénomène.

Les résultats de cette initiative permettront à l’Etat de trouver des moyens financiers pour faire le développement durable et poser d’autres actions susceptibles d’améliorer la situation sociale et économique de la population, a fait remarquer le Président Jovenel Moise.

La Présidente du conseil municipal de l’Arcahaie, Rosemila Sainvil Petit-Frère a appelé les autorités des 3 pouvoirs de l’Etat à rompre avec la division qu’elle considère comme le pire ennemi du développement, a l’occasion de la célébration des 216 ans du bicolore national crée dans sa commune.

La cité du drapeau mérite un meilleur encadrement du pouvoir central, a dit Madame Petit-Frère énumérant les priorités dans plusieurs domaines.

Elle a décidé de remettre les clés de la ville au chef de l’Etat pour lancer le dialogue national inter-haïtien qui devra déboucher sur une entente nationale pour conduire le pays sur la voie du changement, a-t-elle souhaité.

La célébration des 216 ans du drapeau haïtien, offre l’opportunité aux autorités des 3 pouvoirs de l’Etat de travailler ensemble pour résoudre certains problèmes majeurs auxquels fait face le pays, a pour sa part, déclaré le député de l’Arcahaie Pierre Féquière Julien.

Le Parlementaire présentant le cahier de charges de l’Arcahaie, a aussi embrassé les revendications des professeurs de l’école nationale de la ville qui réclament plusieurs mois d’arriérés de salaire

Le député Pierre Féquière Julien a dit noter également le manque d’accès au service de base à l’Arcahaie.

Dans son discours prononcé lors de la célébration de la fête du drapeau qui coïncidait avec celle de l’université, le recteur de l’université d’Etat d’Haiti, Fritz Deshommes, a insisté sur la nécessité pour tous les enfants ayant déjà atteint l’âge scolaire  de bénéficier de l’éducation gratuite.

Monsieur Deshommes a aussi mis l’emphase sur la valorisation du créole comme l’une des deux langues officielles d’Haïti consacré par la constitution et les valeurs culturelles considérées comme l’une des opportunités de développement du pays, a-t-il mentionné.

L’éducation est un outil pouvant contribuer à placer Haïti sur le chemin du développement, a fait remarquer le recteur de l’UEH Fritz Deshommes.

Avant les séries de discours officiels, les autorités ont assisté à une messe suivie de Te Deum, célébrée en l’église St. Pierre au cours de laquelle le père Jean Marie Louis représentant de l’Archevêque de Port-au-Prince Max Leroy Mesidor, a appelé les haïtiens à suivre les traces, de nos ancêtres qui avaient consenti de grands sacrifices pour nous donner la liberté.

Nous devons travailler ensemble pour sortir le pays de la situation difficile, a prêché le père Jean Marie Louis.

Dan une approche simpliste, le prêtre a encouragé le dialogue entre tous les haïtiens pour parvenir à la résolution des problèmes du pays.

 

Add a Comment